Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château fort, donjon

Dossier IA16005802 réalisé en 2005
Dénominationschâteau fort, donjon
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Confolentais - Confolens-Sud
AdresseCommune : Confolens
Adresse : 27 rue du
Puits d'Olivet
Cadastre : 1826 A 504, 505 ; 1992 AD 74 ; 2004 AD 458

Selon les sources, ce donjon aurait été construit au XIe siècle par le seigneur Jourdan 1er sous le contrôle d´Aimard de Chabanais ou au XIIe siècle à la suite de nombreux assauts des comtes de la Marche sur le premier château, au pied duquel le comte Boson III trouva la mort en 1091.

L´architecture du donjon ne permet pas de préciser la date de son édification.

Une plaque portant la date de 1614 (non observée en raison de la végétation) est apposée sur le rempart du château et porte le nom de trois consuls.

Pendant les guerres de Religion, les protestants s'emparent du château de Confolens, déjà en ruines, et y installent une garnison de 300 hommes sous le commandement de Puy-Vidal. Le château est repris le 10 octobre 1658 par le duc de Brissac, lieutenant du duc de Montpensier.

Vendu comme bien national, le donjon de Confolens est aujourd'hui une propriété privée. les bâtiments qui lui ont été adossés ne présentent pas d'intérêt architectural.

Période(s)Principale : 11e siècle , (?)
Principale : 12e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle , (?)
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Le donjon de Confolens a été construit vers le sommet du promontoire rocheux qui sépare la Vienne de la vallée encaissée du Goire. Encore aujourd´hui, en dépit de son arasement, il domine la ville.

Construit en grand appareil de granite avec des pierres imposantes dans les angles, il est constitué d´une tour de plan carré, de 8,40 m de côté, sur trois niveaux sans contrefort, préservée sur une dizaine de mètres de hauteur. Au centre de l´élévation occidentale, la mieux conservée, s´ouvre une baie romane couverte en plein cintre qui dissimule une meurtrière à double ébrasement. Le donjon tombait déjà en ruine au XVe siècle et semble alors avoir été abandonné.

La basse-cour qui dominait le Goire est protégée par un rempart en grande partie préservé de nos jours.

Mursgranite pierre de taille
granite grand appareil
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Seigneurs de Confolens après sa séparation de la pricipauté de Chabanais.

    1514 : François de Ferrière, également seigneur de Tiffauges, Pauzauges et Maligny.

    Jean de Ferrière, son fils, décédé sans descendance.

    Jean de Vauvillars, neveu de François de Ferrière.

    1603 : Joachim de Châteauvieux, seigneur de la Villatte (à Ansac) et comte de Confolens, capitaine des gardes écossaises, décédé à Paris en 1615.

    Confolens revient à son petit neveu, René de Vienne, comte de Châteauvieux et de Confolens.

    Marie-Françoise de Châteauvieux, fille de René de Vienne, épouse en 1649 Charles, duc de la Vieuville, et transmet ses terres de Confolens à Charles-Emmanuel de la Vieuville (1669), qui épouse Marie-Anne de Saint-Chamond en 1684.

    Charles Louis Auguste de la Vieuville, né en 1726, colonnel d'un régiment d'infanterie (réside à Paris)

    Charles-Louis-Auguste de la Vieuville, né le 6 juin 1766, pair de France.

    Charles Emannuel de la Vieuville, conseiller du duc d'Orléans.

    Charles Louis Joseph de la Vieuville, garde du trésor royal.

    Charles Louis Auguste de la Vieuville. Ruiné, il vend ses terres de Confolens le 16 février 1786 au marquis Claude de Nieul, qui rétrocède les dîmes dépendant de Confolens et de la Villatte à son frère Alexis-Benjamin-François Poute, marquis de Nieul-le-Virouil.

    1786 : Alexis-Benjamin-François Poute, marquis de Nieul-le-Virouil et comte de Confolens, nommé pour l'élection de Confolens. Décède le 31 août 1787 à Poitiers.

    1787 : ses biens reviennent à son frère, Claude Arnoul de Nieul, maréchal de camp.

    1792 : les biens de Claude Arnoul de Nieul sont saisis comme biens nationaux.

Références documentaires

Documents d'archives
  • - 2E 8414 : 1662, 24 mars : mention dans un acte du château dit château vieux. - 2E 18425 : 1768, 6 juillet et 1769, 19 septembre : mentions dans deux actes du château dit château vieux.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : série 2E. Documents cités par P. Boulanger, Promenade à travers..., 2003, p. 128
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    2 p. 1 fig Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Bibliographie
  • Association Promotion Patrimoine. Châteaux, manoirs et logis. La Charente / dir. de recherches Pierre Dubourg-Noves. Philippe Floris, Pascal Talon. Dir. Niort : A.P.P., 1993 (Sans lieu : Aubin).

  • Baudry, Marie-Pierre. Châteaux « romans » en Poitou-Charentes. Xe - XIIe siècles, Collection Cahiers du Patrimoine, n° 95. Geste éditions, 2011.

    p. 21, 53, 56, 60, 105, 117, 137, 145, 149, 155, 164, 177, 193, 232, 284, 287, 306
  • Boissonnade, Prosper. L'ascension, le déclin et la chute d'un grand été féodal du Centre-Ouest. Bulletins et Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 8ème s., t. 25, 1935.

    p. 11-28
  • Boulanger, Pierre. A la recherche des murs de la ville. Les amis du vieux Confolens, n° 6, 2ème trimestre 1983.

    p. 8-10
  • Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy, Confolens, 2003.

    p. 128
  • Burias, Jean. Communication à la séance du 12 février 1936. Bulletins et Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1936.

    p. XLV-XLVI
  • Burias, Jean. Géographie historique de Comté d'Angoulême (1308-1531). Bulletins et Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1955.

    p. 37, 38, 50, 67, 98, 100, 169, 171
  • Daras, Charles. Anciens châteaux, manoirs et logis de la Charente. Edition revue et complétée. Editions Coquemard ; Angoulême, 1968. Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1966.

    p. 44 (1966, p. 84)
  • Dujardin, Véronique, Moinot, Émilie. Confolens, Charente, collection Parcours du patrimoine, n° 325, Geste éditions, La Crèche, 2007.

    p. 3
  • Dujardin Véronique, Moinot Emilie, Ourry Yann. Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin. Images du patrimoine n° 243, Geste éditions, 2007.

    p. 106
  • Gaborit, Germain. Notes sur l'architecture militaire de la fin de la période romane au XVIIème siècle. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1959.

    p. 101
  • Gigon, s.-c. La bataille de Jarnac et la campagne de 1569 en Angoumois. Bulletins et Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 6ème s., t. 5, 1895.

    p. 34
  • La Bastide, Léonide de. Ed. État des fiefs relevant du duché d'Angoulême dressé par les officiers du domaine d'Angoulême. Bulletins et Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 7e s., t. 6, 1905-1906.

    p. 249
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 121, 209
  • Ville de Confolens. Zone de protection du patrimoine architectural et urbain, ZPPAU de Confolens, rapport de présentation. Réd. I. Berger-Wagon, B. Wagon, O. Lescorce, sl., décembre 1992, 116 p. Adopté par le conseil municipal le 30/4/1993.

    p. 60
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de Charente Limousine (c) Communauté de communes de Charente Limousine - Dujardin Véronique
Véronique Dujardin

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.