Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cloche dite Madeleine Augustine

Dossier IM17005791 réalisé en 2020

Fiche

Voir

Dénominationscloche
Appellationsdite Madeleine Augustine
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Saint-Jean-de-Liversay
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place
de l'Eglise
Cadastre : 2019 OB 24
Emplacement dans l'édificeDans le clocher

La cloche a été fondue en 1880 par Antonin et Emile Vauthier, père et fils, fondeurs à Saint-Emilion, en Gironde. Elle a eu pour donateur et parrain Augustin Birier, époux Travers, et pour marraine Madeleine Pellet, épouse du maire Pierre Amédée Benoist.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1880, porte la date
Lieu d'exécutionCommune : Saint-Émilion
Auteur(s)Auteur : Vauthier Antonin fondeur de cloches signature
Auteur : Vauthier Emile fondeur de cloches signature

Cette grosse cloche, baptisée Madeleine Augustine, sonne le mi.

Il s'agit d'une cloche de volée à système rétrograde, suspendue par six anses, actionnée par un volant et dotée d'un marteau extérieur. Elle est en bronze fondu, avec mouton en bois et volant en fer.

Catégoriesfonderie de cloches
Matériauxbronze, fondu
fer
bois
Mesurespds : 1100.0 kg
d : 120.0 cm
IconographiesVierge
Christ
médaillon
saint Pierre
saint Paul
guirlande
fleur
livre
pampre
blé
vase
bénitier
Précision représentations

La cloche est ceinturée par cinq frises et guirlandes végétales, dont deux, au sommet, de part et d'autre des inscriptions réparties sur quatre lignes. La guirlande sous les inscriptions est formée de différents motifs : fleurs, pampres, gerbes de blé, vases, livres ouverts, bénitiers... Le vase est orné d'un médaillon au centre duquel se trouve un buste de la Vierge de profil, avec autour cette inscription, extraite du Magnificat : "QUIA FECIT MIHI MAGNA QUI POTENS EST" ("Car Il fit pour moi de grandes choses, Celui qui est puissant"). A l'opposé, un autre médaillon entoure une représentation du Christ en buste et vu de profil, avec cette inscription tout autour : "EGO SUM VIA VERITAS ET VITA" ("Je suis la voie, la vérité et la vie"). Entre les deux, se trouvent des représentations de saint Pierre et saint Paul.

Inscriptions & marquesinscription concernant le donateur
inscription concernant le fabricant
inscription concernant le lieu d'exécution
date
Précision inscriptions

Inscription en relief au sommet du vase, sur quatre lignes : "J'ai été fondue l'an du Seigneur MDCCCLXXX sous le pontificat de Léon XIII, Mgr Léon Charles / Thomas évêque de La Rochelle et Saintes, Jean Etienne Duplessis curé de Saint-Jean-de-Liversay / Pierre Amédée Benoist maire. Augustin Birier-Travers mon donateur et mon parrain / Madeleine Pelet épouse Pierre Amédée Benoist ma marraine m'ont nommée Madelaine [sic] Augustine."

Signature du fondeur : "Fondue à Saint-Emilion Gironde par Antonin et Emile Vauthier père et fils."

Statut de la propriétépropriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Centre vendéen de recherches historiques (c) Centre vendéen de recherches historiques - Suire Yannis
Yannis Suire

Chercheur au Service de l'Inventaire du patrimoine de Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine de 2005 à 2017, directeur du Centre vendéen de recherches historiques depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.