Logo ={0} - Retour à l'accueil

Demeure

Dossier IA00043533 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, portail, communs
Dénominationsmaison, demeure
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Saint-Jean-de-Liversay
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 28 rue
Saint-Jean
Cadastre : 1811 B 817 ; 2019 OB 2162 et 2271

Un bâtiment (sans doute une maison) apparaît à l'emplacement de la maison actuelle sur le plan cadastral de 1811, sans aucune autre construction au sud. Ce bâtiment appartient alors à François Grippeau. Le cadastre indique que la maison actuelle, et probablement aussi ses communs au sud, ont été construits en 1872 pour le compte de Prudent Menon, notaire. La maison a continué à appartenir aux notaires successifs de Saint-Jean-de-Liversay jusqu'au milieu du 20e siècle (Samuel Certain dans les années 1930). La propriété a depuis été subdivisée.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1872, daté par source

La propriété, située au coeur du bourg, comprenait la maison, au nord, et des communs, au sud, séparés par une cour. Celle-ci était fermée par un portail avec piliers maçonnés, couronnement en ferronnerie et porte piétonne couverte latérale, qui demeurent à l'exception de la partie supérieure des piliers et des vasques qui les surmontaient (encore visibles en 1980). Le couronnement présente les initiales P et M entrelacées (celles du notaire Prudent Menon qui a construit la maison en 1872). Les communs, devenus habitables récemment, comprenaient notamment une écurie. Les ouvertures se distinguent par leurs linteaux en pierre de taille et brique, avec clé de linteau saillante et moulurée.

La maison, de plan rectangulaire, présente une façade au décor à la fois sobre et soigné. Elle est structurée en cinq travées d'ouvertures, la baie centrale au rez-de-chaussée devant probablement être à l'origine une porte. La façade est par ailleurs soulignée par un solin marquée par un bandeau d'appui et couronnée par une corniche. Chaque travée d'ouvertures présente un plein de travée appareillé, traité en table moulurée. Les encadrements des baies sont saillants. Les appuis de celles du rez-de-chaussée sont également saillants, tandis que les baies de l'étage ont chacune un garde-corps en ferronnerie.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesMaison indépendante, Maison de maître, 5
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1813, 1824-1954 : état de section, matrices et registres des augmentations et diminutions cadastrales de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 3584, 3585 à 3593
Documents figurés
  • 1811 : plan cadastral de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5079
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Centre vendéen de recherches historiques (c) Centre vendéen de recherches historiques - Suire Yannis
Yannis Suire

Chercheur au Service de l'Inventaire du patrimoine de Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine de 2005 à 2017, directeur du Centre vendéen de recherches historiques depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Mailles Dominique