Logo ={0} - Retour à l'accueil

Distillerie d'eau-de-vie de cognac, puis usine de matériel d'équipement industriel Juttaud

Dossier IA17000398 réalisé en 1999

Fiche

Précision dénominationdistillerie d'eaux-de-vie de cognac
Appellationsusine de matériel d'équipement industriel Juttaud
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, logement, hangar industriel
Dénominationsdistillerie, usine de matériel d'équipement industriel
Aire d'étude et cantonCharente-Maritime - Pons
AdresseCommune : Pérignac
Adresse : 52 route de
Préroux
Cadastre : 1999 ZR 67, 77

Entreprise créée par Henri Juttaud en 1929 pour le négoce de pressoirs fabriqués à Martigné-Briand (Maine-et-Loire) par M. Vaslin, en parallèle à la fabrication d'eaux-de-vie de cognac vendues à la coopérative de Saintes. Les locaux de la ferme familiale, de la fin du 19e siècle, abritent les deux activités. La distillerie est reconstruite dans les années 1940, et fonctionne avec 6 chaudières allant de 6 à 16 hl chauffées à la brique de charbon. Le négoce des pressoirs s'accompagne de leur entretien et de la fabrication de pièces pour les installations ; depuis le début de l'activité, l'entreprise ne distribue que le matériel Vaslin, fabriqué industriellement à partir de 1946, par M. Bernier à Chalonne-sur-Loire (Maine-et-Loire), et devenu Vaslin-Bücher, depuis le rachat par la société suisse Bücher en 1986. Les ateliers de fabrication et d'entretien sont bâtis dans les années 1960. En 1962, Pierre Juttaud succède à son père, et en 1971, l'entreprise devient SA établissements Juttaud. L'activité de distillation cesse aux alentours de 1975 et les chaudières sont démontées. Actuellement l'entreprise fabrique des pièces en inox : cuves, tuyaux, filtres, répartiteurs, cercles, qui complètent les installations de pressoirs faites sur tout le territoire du cognac (Charente et Charente-Maritime) . Un pressoir horizontal des années 1930 est conservé dans les bâtiments. En 1999, 13 personnes y travaillent.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle

Les bâtiments de ferme réinvestis par l'activité industrielle sont en moellon enduit, en rez-de-chaussée et comble à surcroît à l'exception du logement à un étage carré, avec les toits en tuile creuse ; seul le toit du logement est à croupes. Distillerie en béton armé et toit en terrasse bétonné. Hangar industriel à charpente métallique et toit en tuile mécanique. Ateliers de fabrication et d'entretien en pan de métal et parpaing de béton, charpente métallique et toit en métal.

Murscalcaire moellon enduit partiel
béton parpaing de béton
béton béton armé essentage
Toittuile creuse, tuile mécanique, béton en couverture, métal en couverture
Étages1 étage carré
Couvrementscharpente en béton armé apparente
Couverturesterrasse toit à longs pans pignon couvert
croupe
Énergiesénergie électrique achetée
Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablesmachine de production
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pouvreau Pascale