Logo ={0} - Retour à l'accueil

Distillerie (disparue) puis ferme dite la Louisette

Dossier IA17047447 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, grange, étable, chai
Dénominationsferme, distillerie
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Saint-Jean-de-Liversay
Lieu-dit : Louisette (la)
Adresse : 2 route
de Courçon
Cadastre : 1811 B 164 ; 2019 ZM 114

Le 27 février 1893, devant Menon, notaire à Saint-Jean-de-Liversay, sont déposés les statuts de la Société de la distillerie coopérative des cultivateurs de Saint-Jean-de-Liversay, dirigée par Théophile Pasquier, alors maire de la commune. Le 11 mars suivant, elles achète les terrains nécessaires à la construction de cette distillerie. En cette fin du 19e siècle, après la crise du phylloxéra qui a laminé le vignoble, des distilleries utilisant d'autres produits que le raisin (par exemple la betterave) fleurissent dans la région. Celle de Saint-Jean-de-Liversay ainsi créée comprend dès lors un vaste bâtiment comprenant quatre pièces au rez-de-chaussée, trois au premier étage, deux au deuxième, ainsi que deux hangars, une grande cheminée en brique, une bascule et ses accessoires. L'établissement fonctionne une vingtaine d'années mais la guerre de 1914-1918 semble lui être fatale. L'assemblée générale de la Société du 4 juillet 1920 désigne des liquidateurs qui, le 6 octobre, vendent les bâtiments et son outillage à Georges Charbonneau, industriel à Reims. La distillerie est alors sans doute démantelée. Une ferme, appelée la Louisette, lui succède. Au recensement de 1926, elle est occupée par Fernand Cornuaud, cultivateur, son épouse, Amanda Thomas et leurs enfants.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

La ferme est située à la sortie sud-est du bourg. Elle réunit pour l'essentiel, sous un même toit, le logis et une dépendance (grange, étable ? chai ?) dans son prolongement. La façade du logis présente trois travées d'ouvertures.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme bloc en longueur, 3

Repéré de niveau 2.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1920, 6 octobre : acte de vente de la distillerie coopérative de Saint-Jean-de-Liversay par les liquidateurs de la société à Georges Charbonneau.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 339 J 12
  • 1836-1936 : recensements de la population de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 8 M 2
  • 1813, 1824-1954 : état de section, matrices et registres des augmentations et diminutions cadastrales de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 3584, 3585 à 3593
Documents figurés
  • 1811 : plan cadastral de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5079
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Centre vendéen de recherches historiques (c) Centre vendéen de recherches historiques - Suire Yannis
Yannis Suire

Chercheur au Service de l'Inventaire du patrimoine de Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine de 2005 à 2017, directeur du Centre vendéen de recherches historiques depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.