Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison

Dossier IA00043551 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, clôture, dépendance, grange, étable, toit à porcs
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Saint-Jean-de-Liversay
Lieu-dit : Choupeau
Adresse : 3 rue
de la Vendée
Cadastre : 1811 B 1917 ; 2019 OB 2254

Un bâtiment apparaît à cet emplacement sur le plan cadastral de 1811. Il appartient alors à Pierre Pousteau (1772-1849), époux de Marie Genauzeau. Le logis actuel a sans doute été construit en 1865, date d'un agrandissement mentionné sur le cadastre, au nom de Pierre Pousteau (1836-1874), époux de Pélagie Billaud, et petit-fils du précédent. Dans la première moitié du 20e siècle, la ferme est habitée par son gendre, Théophile Pasquier (1855-1949), cultivateur, et son épouse Rosalie Pousteau. Théophile Pasquier dirigea la distillerie coopérative de Saint-Jean-de-Liversay (actuelle ferme de la Louisette), et fut maire de la commune de 1892 à 1896 et de 1900 à 1919.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle

Cette ancienne ferme comprend un logis, une dépendance (grange, étable ?) dans son prolongement à droite, et d'autres dépendances au nord (grange, étable, toit à porcs...), s'étirant entre deux grandes cours. La cour orientale est fermée par un portail en métal qui prolonge le muret délimitant la petite cour à l'avant du logis, placé en retrait par rapport à la voie. Ce muret est surmonté d'une grille en ferronnerie et interrompu par une porte piétonne. Le logis comprend deux corps de bâtiments alignés, chacun avec un étage. Le plus bas (le plus ancien ?) présente en façade deux, tandis que le plus haut (le plus récent) en présente cinq, réparties symétriquement autour de la porte centrale. La façade de celui-ci est par ailleurs marquée par un solin et un bandeau d'appui, et couronnée par une corniche. A noter à droite du portail, un petit bâtiment (remise ?) avec toit à croupes en tuile mécanique, orné d'épis de faîtage.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme à bâtiments séparés, 5

Repéré de niveau 2.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1813, 1824-1954 : état de section, matrices et registres des augmentations et diminutions cadastrales de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 3584, 3585 à 3593
Documents figurés
  • 1811 : plan cadastral de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5079
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Centre vendéen de recherches historiques (c) Centre vendéen de recherches historiques - Suire Yannis
Yannis Suire

Chercheur au Service de l'Inventaire du patrimoine de Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine de 2005 à 2017, directeur du Centre vendéen de recherches historiques depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Mailles Dominique - Debelle Jacqueline