Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison

Dossier IA17043455 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesmur de clôture, portail, logement, étable, écurie, chai
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde - Communauté de communes de Haute-Saintonge
AdresseCommune : Saint-Sorlin-de-Conac
Lieu-dit : la Poupoterie
Adresse : 65 route de
Saint-Bonnet
Cadastre : 1828 A 2113, 2114 et 2117 ; 2009 A 2755 et 2756

L'ancien logement de ferme qui occupe aujourd'hui le nord de la cour, avec l'écurie et l'étable dans son prolongement, est représenté sur le plan cadastral de 1828 (parcelle 2114). Il appartient alors à Jacques Flandrais, tout comme le petit toit sui se trouve au devant. La propriété passe ensuite à Jérémie Baudet qui, en 1863, fait construire une nouvelle demeure au sud-est, l'actuelle maison. C'est sans doute aussi de cette époque que date la construction des chais qui délimitent la cour à l'ouest.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1863, daté par source

L'ancienne ferme comprend plusieurs bâtiments répartis autour d'une grande cour. L'entrée de celle-ci est marquée par un portail à piliers octogonaux. Le logis se trouve au sud-est. Couvert d'un toit à longs pans et à croupes, il est construit en pierre de taille et possède un étage et un soubassement. Sa façade, orientée au sud-est, présente cinq travées d'ouvertures et est ordonnancée. Elle est encadrée par des pilastres et est rythmée par un solin, un bandeau mouluré au niveau des appuis des baies de l'étage, par une frise et enfin par une corniche à denticules. Ce décor se reproduit sur la façade latérale gauche qui surplombe la route. Là, une porte de garage donne accès au soubassement.

Derrière ce logis, la cour est délimitée au nord et à l'ouest par d'autres bâtiments disposés en L. L'angle et une partie de l'aile nord sont occupés par le logement d'origine de la ferme. Il comprend un rez-de-chaussée et un comble. Au-dessus de la porte, un œil-de-bœuf éclaire le comble. A sa droite se trouve un boulin à pigeons. Dans le prolongement de ce logement, à droite, se trouvent une écurie et une étable. L'autre aile de bâtiments, à l'ouest de la cour, abrite d'anciens chais. Sa façade et son mur latéral gauche, qui surplombe la rue et qui est en partie démoli, sont percés de plusieurs portes et fenêtres à arc surbaissé ou en plein cintre. Les ruines d'un troisième bâtiment, en retour d'équerre par rapport au second, le long de la rue, sont encore visibles.

Murscalcaire
enduit
pierre de taille
Toittuile creuse
Étagesétage de soubassement, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
Typologiesferme bloc en longueur, ferme à bâtiments séparés
Techniquessculpture
Précision représentations

La frise qui couronne les façades sous la corniche, est faite d'une succession d'entrelacs.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime. 3P 4097. 1828 : tableau indicatif des propriétés foncières, état de section.

  • A. D. Charente-Maritime. 3P 4098 à 4102. 1831-1939 : matrices cadastrales des propriétés foncières.

Documents figurés
  • A. D. Charente-Maritime. 3P 4941. 1828-1842 : plan cadastral de Saint-Sorlin-de-Cônac.

  • Plan cadastral de Saint-Sorlin-de-Cônac établi entre 1828 et 1842.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3P 4941
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Yannis Suire

Chercheur au Service de l'Inventaire du patrimoine de Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine de 2005 à 2017, directeur du Centre vendéen de recherches historiques depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.