Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA79001540 réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéescour, grange, étable, hangar agricole, toit à porcs, poulailler, four, buanderie, puits, cimetière
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
AdresseCommune : Celles-sur-Belle
Lieu-dit : le Treuil
Adresse : rue du
Treuil
Cadastre : 1822 BU 169 ; 1981 AT 50 à 54

L'ancien plan cadastral figure seulement la grange située à l'angle nord de l'impasse avec la rue du Treuil. L'état des sections la qualifie de bâtiment. La parcelle voisine, au sud, Bu 170, est nommée aire ; il s'agissait donc bien d'une grange. En 1822, cette dernière faisait partie de la ferme du Treuil appartenant à Charles [II] Rouget la Fosse. Construite dans la seconde moitié ou le dernier quart du 18e siècle, elle pourrait être contemporaine du logement secondaire du manoir du Treuil (rue du Logis). Un chêne âgé d'environ 200 à 250 ans, planté sur l'ancienne parcelle 170 confirmerait cette époque. D'après le propriétaire actuel, la ferme, composée d'un logement de maître et d'un logement de métayer, séparés par une grande grange, a été bâtie peu avant la fin du 19e siècle. Dans le quatrième quart du 20e siècle, la propriété a été divisée. La façade du logement a été remanié.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le logement de maître présente sa façade, à cinq travées et porte décentrée, sur le mur gouttereau à l'est. Le comble à surcroît est grand éclairé par des baies de taille moyenne. Le logement du métayer est presqu'identique à celui du maître, si ce n'est qu'il est prolongé d'un commun au nord avec cave. Les deux logements sont séparés par une grande grange dont la façade est sur le mur pignon ; la charpente de cette grange repose sur des poteaux en bois avec des socles en pierre de taille reposant sur les murets des étables. L'ancienne grange, dont l'accès se fait sur le mur gouttereau, a conservé sa charpente d'origine. Les autres dépendances et communs, toit à porcs, four-buanderie, poulailler, sont disséminés sur la propriété. Chacun des logements disposait d'un puits, alimenté par la même source. Le cimetière privé, situé au sud de la propriété et marqué par un cyprès, comprend une dizaine de tombeaux dont le plus ancien, celui de Marie Fouchier, date de 1875 ; le plus récent date de 1985 ; les plaques d'un autre cimetière familial (supprimé) y ont été déposées.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Jardinsarbre isolé
Typologiesgrange à façade en gouttereau
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pon Charlotte - Debelle Jacqueline - Liège Aurélie