Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA79002203 inclus dans Manoir réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeslogement, grange, étable à vaches, hangar agricole, puits, cimetière, cour
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
AdresseCommune : Celles-sur-Belle
Lieu-dit : Chironnail
Cadastre : 1821 F 41 ; 1981 AP 38, 140, 141

La ferme figure en partie sur le plan cadastral de 1821 et le premier logement situé sous le même toit que la grange peut dater du 18e siècle. Au début du 19e siècle, le manoir et cette ferme qui en dépendait, appartenaient à la veuve Jacques de Brémond de Niort. Cette dernière épouse en 1830 Jean-Augustin du Chesne de Vauvert. En 1872, la propriété est inscrite au nom d'Augustin du Chesne de Vauvert. La ferme était donc restée en exploitation indirecte. Une division du domaine a eu lieu vers 1890 et, en 1891, la ferme devient la propriété de Pierre Rivault-Pastoureau au Chironnail. On retrouve ce patronyme sur les tombeaux du cimetière privé et les propriétaires actuels sont les descendants de cette famille. La ferme a connu des agrandissements durant le 19e siècle, notamment les logements accolés au nord et au sud de la grange-habitation. Le corps de bâtiment situé en face de l'unité en plan massé comprenait un petit logement de deux travées prolongé par des dépendances. Dans le dernier quart du 20e siècle il a été complètement remanié pour devenir une grande habitation. Ajout de logement ; mutation de bâtiment agricole en logement.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

La première ferme de plan massé occupe la partie sud de la cour. La partie logement n'est reconnaissable qu'à la présence du conduit de cheminée. L'intérieur a été transformé pour servir d'atelier de menuiserie. Extérieurement, sa façade en pignon (qui était l'élévation postérieure du bloc d'origine), a perdu l'escalier en pierre qui permettait l'accès à la porte haute. L'encadrement de la porte du rez-de-chaussée a été refait. A droite de celle-ci a été conservée une petite baie carrée à encadrement chanfreiné. Le second logement accolé à gauche du premier (au nord), en retrait, est couvert par le prolongement du versant du toit de l'unité d'origne. La cheminée, à peine engagée, a été conservée. Le troisième logement est construit perpendiculairement à la façade antérieure du premier bloc. Le dernier logement, en bordure de route, a été entièrement refait. Sur son élévation latérale nord est accolé un escalier en pierre dont la rampe d'appui est en bois. Le hangar est à trois murs maçonnés et poteaux en bois. La margelle du puits, carrée, a été refaite. Le four est détruit. Le cimetière privé, situé sur la parcelle 38 au sud de la ferme est composé de plusieurs tombeaux dont deux sont de simples dalles rectangulaires en pierre et deux tombeaux en batière. Les autres emplacements des tombes ne sont indiqués que par de grosses pierres brutes.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Debelle Jacqueline - Liège Aurélie