Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA79002345 réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, grange, étable, hangar agricole, four
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
AdresseCommune : Celles-sur-Belle
Lieu-dit : Verrines-sous-Celles
Adresse : la, Vallée , impasse des
Passerelles
Cadastre : 1818 D 278 ; 1981 AN 36, 37

L'ancien plan cadastral figure un bâtiment rectangulaire à l'emplacement des deux logements actuels, appelé la borderie de la Vallée. Il s'agissait vraisemblablement d'une ferme de plan massé. La façade en pignon du logement de la parcelle 37, l'emplacement de la souche de cheminée sur le mur latéral (devenu un mur de refend), les deux baies chanfreinées et l'absence de régularité de cette façade sont des éléments caractéristiques des constructions des 16e et 17e siècles. A la fin du 19e ou au début du 20e siècle, probablement à la suite d'un partage, la partie réservée aux dépendances agricoles a été transformée en logement et de nouvelles dépendances agricoles ont été bâties pour chaque logement. La rigole d'écoulement d'eau de l'évier à l'étage est une structure assez rare qu'on rencontre dans la deuxième moitié du 19e siècle. La pierre percée de deux trous de boulins dans le mur sud-ouest de la grange-étable de la parcelle 36 est un élément de fabrication de série de la même époque.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

L'ensemble est situé le long d'un ancien chemin descendant de l'église du prieuré à une passerelle permettant de traverser la Belle. La cour du logement de la parcelle 37 est close d'un muret de moellon et accessible par une porte piétonne entre deux piles maçonnées. La façade du logement est à pignon, sans travées. La baie au niveau de l'étage est chanfreinée ainsi que celle du comble à surcroît qui a aussi un appui chanfreiné. La reprise sur la façade en pignon du logement de la parcelle 36 témoigne des transformations de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. Les fenêtres des élévations latérales sud-ouest ont des appuis saillants.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pon Charlotte - Liège Aurélie