Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA79002012 réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéescour, logement, grange, étable, hangar agricole, poulailler, four
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
AdresseCommune : Celles-sur-Belle
Lieu-dit : Feu
Cadastre : 1981 AM 177

Avant la Révolution la métairie du Feu dépendait de l'abbaye de Celles-sur-Belle. L'ancien plan cadastral figure un ensemble de bâtiments en T entourés de quelques dépendances plus petites qui ont disparu. Les minutes notariales ont conservé deux états des lieux (1730, 1757) et un procès-verbal de vérification des réparations faites (1749). A la Révolution, la métairie du Feu consistant en maison, écurie, grange, cour, coursoires, a été adjugée à Jean-Baptiste Andrault, demeurant au Petit-Bois, commune de Saint-Martin-lès-Melle, moyennant 93.000 livres et 11.160 livres de frais. En 1827, lors du partage anticipé des biens du couple Andraut, cette métairie a été attribuée à Marie-Félicie Andrault, épouse de Jean Gaultreau, demeurant à la Villedieu (canton Aulnay, Charente-Maritime). Elle est donc restée pendant au moins un siècle une importante ferme de rapport. Dans la seconde moitié du 19e siècle, elle a probablement été acquise par un propriétaire exploitant qui a fait bâtir de nouvelles dépendances agricoles importantes. Dans la seconde moitié du 20e siècle, l'ensemble a été divisé en plusieurs propriétés. La façade du logement a été remaniée.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

De l'ancien logis de la métairie du Feu ne subsiste qu'une grande cheminée très peu engagée d'une largeur d'environ sept pieds (2.30 m), constituée de corbeaux soutenant une hotte dans une pièce servant de débarras ; le sol de cette pièce est en grandes dalles de pierre irrégulières et régulières. Les logements construits à l'emplacement de bâtiments figurés sur l'ancien plan cadastral ont de grands surcroîts éclairés par de grandes baies dont les appuis sont saillants. La façade du logement sud a subi des remaniements. Cet ensemble d'au moins trois logements est entourés par de grandes dépendances agricoles : une grande grange hangar à l'est ; une grande grange étable avec un fournil et un poulailler au sud, et d'autres bâtiments importants à l'ouest.

Élévations extérieuresélévation à travées, élévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
croupe
Typologiesgrange à façade en gouttereau
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Debelle Jacqueline - Liège Aurélie - Pon Charlotte