Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les laiteries, les fromageries et les caséineries de Poitou-Charentes

Dossier IA17050732 réalisé en 2007

Fiche

Voir

C'est au cours du 19e siècle, avec l'amélioration des méthodes de culture, que l'élevage s'est intensifié. Dans les années 1880, la crise du phylloxéra provoque une mutation d'activité pour une partie du territoire spécialisé dans la viticulture (ouest de la Charente, Charente-Maritime, sud des Deux-Sèvres), qui se tourne dès lors vers la polyculture et l'élevage des vaches laitières. C'est à cette même époque que débute la fabrication du beurre de façon industrielle, suivie par celle du fromage. Le lait de chèvre sera bientôt lui aussi transformé dans des fromageries spécialisées.

Plus de deux cents établissements industriels de produits dérivés du lait (beurre, fromage, caséine, poudre de lait) ont été créés dans la région entre 1880 et 1950. Compte tenu de nombreuses disparitions, seuls cent trente-huit ont été étudiés. Une grande majorité se situe en Charente-Maritime et en Deux-Sèvres. Cette localisation est le reflet du développement de cette activité industrielle en Poitou-Charentes à la fin du XIXe siècle.

Le développement de l'industrie laitière en Poitou-Charentes repose essentiellement sur le dynamisme du mouvement coopératif, né en 1888 à Saint-Georges-du-Bois en Charente-Maritime. Ce mouvement conduit à l'élaboration, jusqu'en 1915, d'un modèle architectural de laiterie coopérative, qui sera suivi jusque dans les années 1930 et qui s'imposera même au-delà de la région.

Cette industrie a par ailleurs entraîné d'autres activités locales, comme la fabrication de paniers en bois pour le conditionnement du beurre, celle de bidons de ramassage de lait, de cuves en acier inoxydable ou encore de refroidisseurs à lait.

Aires d'étudesRégion Poitou-Charentes
Dénominationslaiterie industrielle, fromagerie industrielle
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Moisdon Pascale