Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison ou hutte dite la hutte Rambaud

Dossier IA17047544 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesétable
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Saint-Jean-de-Liversay
Lieu-dit : Digue des Combrands
Cadastre : 1811 A ; 2019 OA 1216

Cette maison est l'une des dernières huttes qui étaient construites sur les digues pour abriter les huttiers et leurs familles. Depuis le 18e siècle, ces huttiers étaient chargés par les sociétés des marais desséchés (en l'occurrence celle de Taugon-La Ronde-Choupeau-Benon) de surveiller au quotidien l'état de la digue. En échange de cette surveillance, la société les autorisaient à construire leur hutte sur la digue. Ils n'étaient alors propriétaires que des murs et matériaux, la société restant propriétaire du terrain.

Située commune de Saint-Jean-de-Liversay, cette hutte apparaît sur le plan cadastral de 1811 mais fait alors partie de la commune de Taugon. Elle est passée commune de Saint-Jean-de-Liversay lorsque les deux communes ont échangé des terres à l'ouest des Combrands. Le plan cadastral fait ainsi mention de la "hutte de Beneteau". La hutte a dû être reconstruire à plusieurs reprises, en tout ou partie, au cours du 19e siècle et de la première moitié du 20e. Au recensement de Saint-Jean-de-Liversay de 1846, la hutte est habitée par Jean Rougier (1801-1866), Marie Genozeau (1808-1885) et leurs quatre enfants.

Période(s)Principale : 19e siècle

La maison ou hutte est construite sur la digue des Combrands, à quelques centaines de mètres à l'ouest du hameau du même nom. Elle comprend deux corps de bâtiments accolés, l'un en simple rez-de-chaussée, l'autre avec grenier, et une ancienne petite étable dans leur prolongement à l'est. Cette petite dépendance est construite en bardeaux de bois, avec toit en tuile creuse et en roseau. La façade de la maison, au sud, présente deux travées d'ouvertures et trois baies au rez-de-chaussée. Une pierre d'évier est surmontée d'une petite ouverture en losange. Les appuis des baies sont saillants.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
TypologiesMaison indépendante, Hutte, 2/3

Repéré de niveau 2.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1813, 1824-1954 : état de section, matrices et registres des augmentations et diminutions cadastrales de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 3584, 3585 à 3593
Documents figurés
  • 1811 : plan cadastral de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5079
Bibliographie
  • Suire, Yannis. Le Marais poitevin, une écohistoire du XVIe à l'aube du XXe siècle. La Roche-sur-Yon : Centre vendéen de recherches historiques, 2006.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Centre vendéen de recherches historiques (c) Centre vendéen de recherches historiques - Suire Yannis
Yannis Suire

Chercheur au Service de l'Inventaire du patrimoine de Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine de 2005 à 2017, directeur du Centre vendéen de recherches historiques depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.