Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monuments aux morts

Dossier IA79000765 réalisé en 2000

Fiche

Aires d'étudesCelles-sur-Belle
Dénominationsmonument aux morts

Dans le canton de Celles-sur-Belle, treize monuments aux morts ont été élevés. Le plus ancien est celui de Verrines, dédié aux morts de la guerre de 1870 et qui date de la fin du 19e siècle. Onze d'entre eux sont des monuments de la guerre de 1914 à 1918 et datent du premier ou du deuxième quart du 19e siècle ; sur neuf d'entre eux une plaque a été ajoutée après la guerre de 1939 à 1945. Le plus récent, commémorant les morts des deux guerres mondiales, est celui de Sainte-Blandine, situé dans le nouveau cimetière, au Magnou, daté d'après la tradition orale de 1968.

L'entrepreneur Frédéric Martin est intervenu dans la réalisation de deux des monuments du canton, celui de Montigné à Celles-sur-Belle, avec la participation de l'architecte-voyer Auguste Dumas, et celui de Saint-Médard. Les communes de Fressines et de Mougon ont respectivement fait appel aux sculpteurs Auguste Hervé et Auguste Izidore pour la réalisation de leur monument aux morts. Enfin, c'est l'entrepreneur Auguste Billard qui a réalisé le monument de Celles-sur-Belle.

Période(s)Principale : 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Billard Auguste entrepreneur
Auteur : Dumas Auguste architecte voyer
Auteur : Hervé Auguste sculpteur
Auteur : Martin Frédéric entrepreneur
Auteur : Izidor Auguste sculpteur
Auteur : Simon Amédée sculpteur

Deux des monuments sont uniquement dédiés aux morts de la Première Guerre mondiale et un aux morts de la guerre de 1870. Les autres rendent hommage aux soldats décédés pendant les guerres de 1914-1918 et 1939-1945. Trois monuments sont de simples plaques commémoratives en marbre, fixées sur un bloc en granite ou en calcaire ou, comme à Sainte-Blandine, dans un cadre au-dessus de la cheminée de la mairie. À Thorigné, cette plaque commémorative, fixée sur une pierre de calcaire brute, se trouve dans un petit espace vert aménagé en face de la mairie. À Aigonnay, la plaque a été fixée sur un bloc en granite, le monument se trouve également en face de la mairie.

Les monuments de Fressines et de Prailles sont des stèles. Les huit autres monuments sont des obélisques. Les décors sont sculptés et représentent des ornements géométriques, des guirlandes, des symboles républicains, des croix de guerre, des ornements végétal, tel que des branches de chêne, de laurier ou des palmes, des pots à feu et des couronnes. Dans ce canton dont la population était en majorité protestante, l'emplacement choisi était volontiers républicain et laïque. Plusieurs monuments ont été déplacés, celui de Celles-sur-Belle a été réinstallé à côté de la mairie, celui de Beaussais dans le cimetière.

Murscalcaire
marbre
granite
pierre de taille
Décompte des œuvres repérés 10
étudiés 2

Annexes

  • Les monuments aux morts du canton de Celles-sur-Belle

    Fressines : le monument aux morts se trouve près de la mairie, il a été réalisé en 1921 par Auguste Hervé, de Niort. Il a été déplacé vers 1955.

    Celles-sur-Belle : le monument aux morts est situé dans le jardin de la mairie, il a été réalisé en 1922 par Auguste Billard, il est en forme d'obélisque.

    À Montigné, le monument aux morts a été réalisé en 1922 par Auguste Dumas, il est en forme d'obélisque.

    À Verrines, le monument aux morts se trouve dans le jardin de la mairie, il date de 1926 et a été réalisé par Amédée Simon, il est en forme d'obélisque.

    À Mougon, le monument aux morts est situé sur la place, à côté de la mairie. Il a été réalisé en 1922 par Auguste Izidor. Il est en forme d'obélisque.

    À Beaussais, le monument aux morts se trouvait à l'origine devant la mairie, il a été déplacé dans le cimetière.

    À Saint-Médard, le monument aux morts se trouve sur la place du lieu-dit Saint-Rue. Il a été réalisé en 1926 par Frédéric Martin. Il est en forme d'obélisque.

    À Sainte-Blandine, le monument aux morts, daté de 1968, est situé dans le nouveau cimetière, sa forme est celle d'un obélisque.

    À Thorigné, le monument aux morts se trouve en face de la mairie. Il est formé d'une plaque commémorative fixée sur un bloc de pierre.

    À Vitré, le monument aux morts est composé d'une plaque commémorative situé dans la salle du conseil de la mairie.

    À Prailles, le monument aux morts se trouve devant l'école de filles, il s'agit d'une stèle.

    À Aigonnay, le monument aux morts se trouve en face de la mairie, il s'agit d'une stèle fixée sur un bloc de granite.

  • Auteurs des monuments aux morts du canton
    Auguste Billard, entrepreneur de monuments funéraires à Celles-sur-Belle où le cimetière renferme plusieurs tombeaux et chapelles funéraires qui sortent de son atelier ; on lui doit également la chapelle funéraire privée de la famille Brisson-Baudouin, érigée à l'entrée de la propriété du Puybourassier, à Paizay-le-Tort (canton de Melle), ainsi qu'une tombe dans le cimetière de Saint-Martin-lès-Melle.

    Auguste Dumas (né en 1858 à Béceleuf), est nommé agent-voyer à Celles-sur-Belle dans les recensements de 1886 à 1906.

    Auguste Hervé, sculpteur, entrepreneur de monuments à Niort, 50 avenue de Paris.

    En 1910, il a contribué à la restauration de l'église de Maisonnay (canton de Melle). On lui doit également le monument aux morts de La Couarde (canton de la Mothe-Saint-Héray), dont il ne reste que la semelle.

    Fréderic Martin, entrepreneur à Montigné.

    Amédée Simon, 1886-1961, fils de Jacques et d'Adèle Démier, entrepreneur à Verrines-sous-Celles ; il est également l'auteur du tombeau de Gustave Guérin à Beaussais.

  • Tableau des décors des monuments (obélisques)

    Beaussais : palme.

    Fressines : palme en métal ; branche de chêne gravée ; branche de laurier gravée ; guirlande ; croix de guerre gravée.

    Montigné : couronne mortuaire ; palme en métal.

    Verrines : palme.

    Mougon : couronne mortuaire ; palme ; pot à feu.

    Prailles : branche de chêne gravée ; branche de laurier gravée ; croix de guerre gravé.

    Saint-Médard : palme.

    Sainte-Blandine : croix de guerre.

    Thorigné : palme gravée ; branche de chêne gravée ; croix de guerre gravée.

  • Inscriptions sur les monuments aux morts

    Beaussais : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "Beaussais / à ses enfants / morts / pour la France / Guerre 1914-1918"

    Celles-sur-Belle : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "À la mémoire glorieuse / des enfants de / Celles-sur-Belle / morts pour la France"

    "La ville de Celles-sur-Belle / à la mémoire / des Français d'Outremer / morts pour la France"

    Montigné : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "Commune de Montigné / à la mémoire de ses héroïques / enfants morts pour la France"

    "Les anciens combattants / de 1914-18 - 1939 - 45 / à leur glorieux camarade : Boinot Kléber / mort pour la France / le 7 mars 1940"

    Verrines : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "À la mémoire glorieuse / des enfants de la Commune de / Verrines / morts pour la France / 1914-1918 / Guerre 1939-1945"

    Fressines : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "Fressines / à ses soldats / morts pour la France"

    Mougon : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "À ses enfants mort pour la France"

    Prailles : guerre 1939-1945

    "Hommage de reconnaissance / la commune de Prailles / à ses enfants morts pour la France"

    Sainte-Blandine : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "À ses glorieux morts"

    guerres 1914-1918 / 1939-1945 / 1962

    "À nos morts"

    Saint-Médard : guerre 1914-1918

    "À ses enfants / Morts pour la France"

    Thorigné : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "La commune de Thorigné / à ses soldats morts pour la France"

    Vitré : guerres 1914-1918 et 1939-1945

    "Aux Morts pour la Patrie / la Commune reconnaissante".

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Liège Aurélie - Pon Charlotte