Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à eau de l'Etang

Dossier IA79002337 réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationmoulin à eau de l'Etang
Destinationsferme
Parties constituantes non étudiéescour, étable, hangar agricole, four, toit à porcs
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
Hydrographiesla Belle
AdresseCommune : Celles-sur-Belle
Lieu-dit : Montigné
Cadastre : 1818 A 366 à 369 ; 1933 A3 328

L'origine du moulin, figuré sur l'ancien plan cadastral, est probablement ancienne, fin du Moyen âge ou Temps modernes. Les archives ont conservé un état des lieux du moulin de 1683 ; il appartenait alors à Jacques Houmeau, marchand. En 1804, la "Statistique" de Dupin mentionne quatre moulins à eau à Montigné faisant tourner leur roues sur la Belle ; il s'agit sans doute des moulins de l'Etang, de la Forge, du Soulier et de Souchon. Le Bottin de 1898 mentionne encore deux moulins en activité, dont le moulin à farines, propriété de Merlet, à l'Etang. Le logis et le moulin occupent le même emplacement que sur l'ancien plan cadastral. Le logement a vraisemblablement été exhaussé et/ou reconstruit à la fin du 19e ou au début du 20e siècle. Dans la deuxième moitié du 20e siècle, la roue a disparu. Les canaux d'amenée et de dérivation subsistent. La façade du logement a été remaniée par la suite.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Le logis présente sa façade, à deux travées, sur le mur gouttereau sud-est. Le comble à surcroît est haut et éclairé par des baies assez grandes sur les élévations antérieure, latérale et postérieure. Les baies du rez-de-chaussée et de l'étage ont des appuis saillants. L'ancien bâtiment du moulin, accolé à gauche, a été transformé pour agrandir la surface habitable. La dépendance, accolée à l'ancien bâtiment du moulin, conserve sur l'élévation postérieure une rangée de moellons équarris, qui pourrait être un vestige d'une couverture en dalles de calcaire. Du moulin ne subsistent que les canaux d'amenée et de dérivation dont une partie est dallée, reliés par deux vannes.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10189, folio 76. 15 février 1683 : procès-verbal de visite à la requête de Jacques Houmeau, marchand, à présent propriétaire.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pon Charlotte - Liège Aurélie