Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à eau, ferme

Dossier IA79001558 inclus dans Château réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsferme
Parties constituantes non étudiéescour, grange, écurie, hangar agricole, four
Dénominationsmoulin, ferme
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
Hydrographiesla Belle
AdresseCommune : Celles-sur-Belle
Lieu-dit : la Forge
Cadastre : 1822 C 306, 307 ; 1933 C 291

Ce moulin figure sur l'ancien plan cadastral. Depuis une époque inconnue, peut-être le Moyen Age, le moulin de la Forge a fait partie des biens dépendant du château de ce nom. Il est mentionné dans les baux à ferme des biens relevant du château de 1759, 1771, 1798. En 1776, un état des lieux décrit le moulin composé d'une chambre équipée d'une cheminée et d'un évier, surmonté d'un grenier et communiquant avec le fournil. Le bâtiment du moulin communiquait avec l'écurie aux mulets attenant à la grange. Un toit à cochons au bout du moulin et un autre pour les brebis complétaient l'ensemble. En 1802, Alexandre de Nossay a vendu la propriété, y compris le moulin, au citoyen Esprit-Jean-Marie Boutheron. En 1820, ce dernier a revendu la propriété à son gendre Jean Lalubie, qui a vendu vers 1845 le château, et probablement aussi les dépendances, au banquier Elie Nourry de Niort. Dans la seconde moitié du 19e siècle, le moulin a probablement été vendu à un agriculteur. Le logement, le hangar et le fournil attestent d'une construction à la fin du 19e ou au début du 20e siècle. Nous ne savons pas si à l'intérieur des dépendances il y a encore des traces des constructions antérieures.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Situé dans un beau site, le logement actuel présente sa façade, à trois travées et porte latérale, sur le mur gouttereau à l'est. Le grand comble à surcroît est éclairé par de grandes baies. Les appuis sont saillants. La pierre d'évier est surmonté d'un oculus ovale. Un potager a été aménagé à côté de la cheminée sur le mur pignon nord. Accolé à ce logement, il y a une autre pièce construite en retrait et couverte d'un toit en appentis. Attenant et dans le prolongement sud, il y a une haute dépendance (grange, écurie, fenil) couverte d'un toit en appentis, dont le rez-de chaussée a été dénaturé. La couverture du hangar, situé à l'écart, au sud-est, repose sur une pile maçonnée carrée. Le fournil, bâti à l'écart au nord-est du logement, est couvert de ronces et en très mauvais état.

Murscalcaire
moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon couvert
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Moulin de la Forge

    Visite des biens dépendant du château de la Forge, du 15 avril 1776 :

    La fermeture de la porte de la maison du moulin que le fermier ou quoyqu'il en soit le meunier occupe et où est la cheminée, est bonne ... ; la fermeture de la fenestre de ladite maison est bonne ... ; la cheminée est de service ... ; l'évier garni de deux planches dans le milieu au-dessus les seaux.

    Il y a une porte dans ladite chambre par où on entre en le fo[u]rniou qui est assez bonne ... ; dans ledit fourniou il y a une grande fenestre dont la fermeture est de service ...

    Il y a un grenier au-dessus ladite maison qui est renfermé de murs de trois parts seulement qui ioignent la charpente et du costé du fourniou d'un bout à l'autre le mur n'est monté que jusqu'au plancher dudit grenier ; sur lequel mur on passe pour y entrer avec une échelle à rolon ; la fenestre dudit grenier est sans fermeture et sans grille.

    La fermeture de la porte pour entrer en le moulin est bonne ... ; la porte qui a sa sortie dudit moulin dans le chemin est à deux battans assés bons ... ; en ledit moulin il y a un membru de planches droites uzées qui font la séparation du moulin d'avec l'écurie aux mulets fermant avec un clion ; dans laquelle écurie il y a une crèche de pierre ...

    Au bout du moulin en dehors il y a un petit toit à cochons ...

    La fermeture de la porte de la grange est de service ... ; à la fenestre ou décharge il y a une fermeture de service ... ; dans le mur de ladite grange il y a une ouverture pour donner à manger aux bestiaux de la susdite écurie ... ; item une décharge au coin de la grange pour passer le foin en le fenil par dehors, la fermeture est de service ...

    La fermeture du toit aux brebis est de service ...

    Les jardins, renclos, prés et terres labourables sont renfermés partie de mauvais murs et fossés ...

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 4379, min. Jacques-Suzanne Moriceau, vente du 22 ventose an X [13 mars 1802].

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 8936, bail à ferme du 20 mars 1759.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 8941, bail à ferme du 22 novembre 1771.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 8944, visite du 15 avril 1776.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 9042, min. Louis-Marie Thoreau Lasalle, vente du 2 décembre 1820. 2 décembre 1820 : vente, Esprit Jean Marie Boutheron, propriétaire, et Louise Barbarin, son épouse, à Jean Lalubie, leur gendre, du domaine de la Forge. Minute Louis Marie Thoreau Lasalle fils.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 9304, bail à ferme du 3 prairial an VI [22 mai 1798].

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 P 30 Montigné.

  • A. N. F 14 6285. 15 mai 1865 : arrêté préfectoral concernant le réglement des retenues d'eau sur la Belle : le sieur Molinière (Vincent), domicilié à Poitiers, est autorisé à maintenir en activité le moulin de la Forge qu'il possède sur la rivière de la Belle moyennant quelques travaux.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pon Charlotte - Liège Aurélie