Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin et ferme de la Grenouille, actuellement maisons

Dossier IA17043470 réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéesécurie, chai, puits
Dénominationsmoulin, ferme
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde - Communauté de communes de Haute-Saintonge
AdresseCommune : Saint-Sorlin-de-Conac
Adresse : 34 route des
Cheminées
Cadastre : 1828 A 67 à 69 ; 2009 A 2421, 2422, 2633 et 540

Le moulin apparaît sur le plan cadastral de 1828. Il appartient à cette date à M. Bertin, qui y est meunier. A côté se trouve sa maison dont l'emplacement correspond aux parties les plus au nord du bâtiment actuel, sans aller jusqu'à la rue. Selon le cadastre, la maison connaît des travaux d'agrandissement en 1863, menés pour le propriétaire d'alors, Jean Bertin. C'est sans doute de cette époque que date le bâtiment actuel, prolongé jusqu'à la rue. Le cadastre précise aussi que l'ensemble est partagé en 1878 entre les trois héritiers de Jean Bertin : ses deux gendres, Jacques Terrigeol et André Gauthier, et son fils François, meunier, qui hérite aussi du moulin. André Gauthier réunit le moulin et les trois parties de la maison à la fin du 19e siècle, puis ses héritiers se les partagent à nouveau en trois.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1863, daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

La propriété comprend une suite de trois logements à l'ouest, des dépendances (écurie, chai, puits) à l'est, et un ancien moulin au nord. Les trois logements sont alignés dans un seul bâtiment, sous un toit à longs pans. Le toit possède une croupe et un épi de faîtage en terre cuite sur la gauche, côté rue. Le bâtiment, dont la façade est orientée au sud-est, est construit de manière à compenser la pente du terrain. Le premier logement, côté rue, en contrebas, comprend ainsi une partie en appentis et en rez-de-chaussée, et une autre, plus haute, en rez-de-chaussée avec comble. Le second logement possède également un comble, au contraire du troisième, le plus éloigné de la rue, plus haut dans le coteau. Le premier logement présente deux travées d'ouvertures, le second trois, et le troisième trois ouvertures au rez-de-chaussée. Une génoise couronne la façade des trois logements. Le moulin ne possède plus que sa tourelle, percée de quelques ouvertues et renforcée en hauteur par une ligne de pierres de taille. A l'intérieur, on observe l'arrachement d'une ancienne cheminée.

Murscalcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
Typologiesferme à bâtiments séparés
Techniquescéramique
Précision représentations

L'épi de faîtage qui orne le toit à la forme d'une pomme de pin.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime. 3P 4097. 1828 : tableau indicatif des propriétés foncières, état de section.

  • A. D. Charente-Maritime. 3P 4098 à 4102. 1831-1939 : matrices cadastrales des propriétés foncières.

Documents figurés
  • A. D. Charente-Maritime. 3P 4941. 1828-1842 : plan cadastral de Saint-Sorlin-de-Cônac.

  • Plan cadastral de Saint-Sorlin-de-Cônac établi entre 1828 et 1842.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3P 4941
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Yannis Suire

Chercheur au Service de l'Inventaire du patrimoine de Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine de 2005 à 2017, directeur du Centre vendéen de recherches historiques depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.