Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulins

Dossier IA79000780 réalisé en 2000

Fiche

Voir

Aires d'étudesCelles-sur-Belle
Dénominationsmoulin

Trente-quatre moulins à eau sont mentionnés et documentés par les sources. Treize ont été repérés, dont deux sont des moulins à blé industriels, devenus par la suite des minoteries. Seuls l'ancien moulin d'Ecrebis à Aigonnay et le moulin de Parsay à Celles ne figurent pas sur l'ancien plan cadastral.

Les datations sont variées, les moulins les plus anciens sont attribués, d'après les sources, au 16e siècle, il s'agit des moulins du Douhault à Prailles et d'Antogné à Mougon. Trois moulins sont attribués au 17e siècle , deux au 18e siècle et six au 19e siècle. La grande majorité a disparu. Le moulin le mieux conservé est le moulin de Moynard à Vitré. Il ne subsiste rien du moulin de la Forge à Montigné. Du moulin de la Carte à Vitré, il ne subsiste que le canal maçonné. Les moulins de Parsay à Celles et de Souchon à Montigné ont conservé une roue métallique ; celle de Soucon a été fabriquée vers 1970 par MM. Boinot. Les moulins les mieux conservés sont les deux structures industrielles de la Mouline à Celles-sur-Belle et de Rochetan à Fressines.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Tous les moulins recensés possèdent un ou deux logements. Trois moulins, en plus du logement principal, ont un second logement : le moulin d'Ecrebis à Aigonnay, de Moynard à Beaussais et du Douhault à Prailles. À Aigonnay, le second logement semble contemporain de l'ensemble des bâtiments, pour Beaussais et Prailles, en revanche, le logement secondaire est antérieur au logement principal.

Six des logements principaux sont en rez-de-chaussée avec comble à surcroît, quatre ont un étage et trois un étage et un comble à surcroît. Deux des logements ont une toiture à longs pans et croupes, les autres logements ont une toiture à longs pans et présentent leur façade sur le mur gouttereau. Les logements des moulins de Rochetan à Fressines et de Souchon à Celles-sur-Belle sont couverts de tuiles mécaniques, les autres ont une couverture de tuiles creuses.

Parmi les parties constituantes, les éléments qui reviennent le plus souvent sont les cour (pour huit moulins), les hangars agricoles (pour sept moulins), les granges (pour six moulins) et les fours (pour cinq moulins).

Toitstuile creuse, tuile mécanique
Murscalcaire moellon enduit
Décompte des œuvres repérés 7
étudiés 5
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Liège Aurélie - Pon Charlotte