Logo ={0} - Retour à l'accueil

Pleuville : présentation de la commune

Dossier IA16001931 réalisé en 2004

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesCommunauté de communes du Confolentais
AdresseCommune : Pleuville

Une villa gallo-romaine serait attestée au lieu-dit les Petits-Champs ainsi qu'une voie romaine près du logis de la Bussière. L'église du XIIe siècle, ruinée, a été reconstruite en 1865 sur les plans des architectes MM. Boyer frères. La commune dépendait du diocèse de Poitiers. L'un des plus anciens châteaux de la commune est celui de Gorce dont le châtelet d'entrée date du XVe siècle. La commune de Pleuville compte encore quatre autres châteaux ou manoirs. Celui de la Bussière pourrait dater des XVe, XVIe et XVIIe siècles. Celui de Fellet porte la date 1640. Celui de Pleuville, du XVIIe siècle, a été reconstruit au XIXe siècle. Enfin celui de la Grollière est une construction de la première moitié du XIXe siècle. Le presbytère, qui pouvait dater de l'Ancien Régime, a été remplacé par la mairie actuelle en 1965. Sur la carte de Cassini (datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle) est inscrit à côté de Pleuville : Bureau des Traites. Les traites sont les droits levés sur les marchandises au passage de certaines provinces dans d'autres et correspondaient à ce que nous appelons les douanes. Pleuville faisait partie de la généralité du Poitou et de l'élection de Confolens sous l'Ancien Régime. En 1789, Charles-Barthélémy de Saint-Fief est seigneur de la Bussière, en partie de Gorce, Pleuville et l'Agemaranche (sur la commune d'Epenède). Il est électeur de la noblesse aux Etats Généraux. Grand propriétaire foncier, il n'émigre pas et achète des biens nationaux. Il est maire de Pleuville pendant la Révolution et jusqu'à sa mort en 1829. Une ferme, à la sortie sud de Pleuville, porte la date 1793. L'ancien plan cadastral date de 1825. Au lieu-dit La Courcelle existait une tuilerie qui a fonctionné jusqu'en 1939. Les tuileries de Maltard et de l'écart la Grande-Lande, indiquées sur l'ancien plan cadastral, n'existent plus. La croix du cimetière porte l'inscription : " Erigée par la municipalité présidée par le maire M. F. Favre d'Echallens l'an 1903 ". En 1914-1917, Martin-Buchey dans son ouvrage " Géographie historique et communale de la Charente " cite que les foires de Pleuville se tenaient le 21 de chaque mois et étaient les plus importantes de la contrée pour les moutons et les porcs gras ainsi que pour les veaux de lait. Il cite également que les plus anciens registres paroissiaux conservés à Pleuville remontent à l'année 1623. La grande majorité des fermes et des maisons ne sont pas antérieures au XIXe siècle. Aux lieux-dits Noailles et le Contedour, on trouve trois inscriptions d'un maçon Henri Patrit : en 1896 à Noailles, en 1895 et 1900 au Contedour. Au début du XXe siècle sont cités d'importants fours à chaux appartenant à MM. J. Terrasson et F. Connin alimentés par de nombreux gisements, notamment à la Courcelle et à la Péranche. En 1949 est encore indiquée une briqueterie. Entre 1940 et 1944, la présence de la ligne de démarcation et un territoire boisé permirent aux groupes de résistants de continuer leur action après l'invasion de la zone libre. En représailles, les allemands incendièrent le bourg le 3 août 1944, ainsi que le hameau des Ecures. La commune a reçu la Croix de Guerre 1939-1945. L'église, en l'an 2004, est en cours de restauration.

La commune de Pleuville se situe au nord-ouest du canton de Confolens Nord, entourée à l'ouest, au nord et à l'est, par le département de la Vienne. Elle couvre une superficie de 3363 hectares ce qui en fait la seconde commune la plus étendue du canton. La superficie agricole utilisée est de 2192 hectares en l'an 2000. 1340 hectares sont des terres à fourrages dont 424 toujours en herbe. Les champs sont bordés de haies. Le blé, qui n'était cultivé que sur 195 hectares en 1988, en occupe 342 en 2000. De même la culture du tournesol qui se faisait sur 153 hectares en 1988 est plantée sur 228 en 2000. A cette date, l'ensemble des bovins compte 1551 têtes dont 324 vaches laitières et 391 vaches nourrices ; au cheptel s'ajoutent 465 chèvres et 2737 brebis mères. Le nombre des exploitations diminue (41 en 1979, 25 en 2000) ; en revanche leur superficie augmente (51 hectares en moyenne en 1979, 79 en 2000). Ces statistiques sont extraites des données de l'Insee. Le bourg de Pleuville est situé au sud de la commune, traversé par la route D 30 qui dessert la commune du nord-est au sud-est. Cette voie est la route de Confolens à Charroux. La D 30 est reliée à la D 314 qui traverse la commune du nord au sud-ouest et à la D 36 d'est au sud-ouest. Mis à part le lieu-dit le Contendour sur la D 36, tous les autres hameaux sont à l'écart de ces voies et reliés à celles-ci par des chemins. L'habitat est dispersé. Les lieux-dits sont plus nombreux au sud de la commune. On compte 38 écarts en plus du village. Celui-ci compte 82 résidences. Les hameaux ne sont constitués que d'une, deux ou trois résidences mis à par ceux de la Courcelle qui en compte 18, de la Péranche 16, le Chaffaud et Vène 13, le Contedour 10 et Noailles 8. Au nord se trouvent de nombreux bois et des étangs dont le plus étendu est celui dit de Chez-le-Besson. Le sud est arrosé de la rivière le Transon et par le ruisseau du Saunier. Il existe une douzaine de puits communs, deux lavoirs, et trois fours à pains banaux. La population qui s'élevait à 1 045 habitants en 1876 n'a cessé de décroître pour n'atteindre que 454 habitants en 1990. Quelques commerces sont encore présents : boulangerie, alimentation, boucher, bar-tabac, coiffeur. La vie associative est représentée par un Football Club, une Association de chasse, une autre d'Anciens Combattants, un club photos, un Comité des fêtes, une chorale et une troupe de théâtre. La commune est dotée d'un terrain de football et un autre de boules ainsi qu'une aire de camping aménagé.

Annexes

  • Les toponymes ne figurant pas sur la carte de Cassini (seconde moitié du XVIIIe siècle).

    La Petite Motte

    La Grille

    Bois-Jurat

    Les Petites Brandes

    Les Vallées

    Champagné

    La Baudrie

    Les Tessières

    Les Grands-Champs

    Le Bois-de-Vallée

    Les Gâtines

    Chez-Brande

    l'Armigère

    Le Grand-Bois

    Les Trois-Chênes

    Chez-Mathieu

    Bel-Air.

  • Liste générale des négociants, industriels, commerçants, marchands et agents d'affaires.
    Liste générale des négociants, industriels, commerçants, marchands et agents d'affaires.

    Extrait de l'Annuaire de la Charente en 1890.

    3 aubergistes

    1 marchand de bestiaux à Vaine (actuellement Vène)

    1 fabricant de chaux à la Peranche

    3 charrons

    1 marchand de chiffons à la Bussière

    2 maréchaux-ferrants

    1 marchand de grains à la Courcelle

    2 merciers

    1 marchand de tissu

    1 fabricant de tuile à la Bussière.

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1836, 26 novembre. État des églises et presbytères supprimés par suite de l'organisation ecclésiastique. La cloche est refondue. La couverture de l'église refaite.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : Série O, Pleuville
  • 1860, 1er et 29 avril. Adjudication des communaux. La commune désire reconstruire l'église qui tombe en ruines. Demandes d'aliéner un certain nombre de parcelles de terrain appelés communaux. Accord du préfet.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : Série O, Pleuville
  • 1865, 26 septembre. Reconstruction. Pourvoi de l'entrepreneur Delané rejeté suite à sa demande de résiliation du marché passé entre lui et la commune. Long conflit. Devis initial 22 684 F 04. Adjudication 21 406 F 76 comprenant la démolition préalable à la charge de l'entrepreneur, les matériaux lui étant cédés pour 3 151 F. Les devis sont visés par les architectes MM. Boyer frères.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : Série O, Pleuville
  • 1896. Travaux importants au clocher. Charpentier, Charles Raffoux, couvreur, Guillon, forgeron, Michaud, zingueur, Péroux.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : Série O, Pleuville
  • Commune de Pleuville.

    Archives nationales, Paris : F 19 (cultes)
Bibliographie
  • Boulanger, Pierre. Les moulins à céréales de l'arrondissement de Confolens (Charente). Bulletin de la société d'études folkloriques Centre-Ouest, t. 19, 1985.

    p. 79-81
  • Boulanger, Pierre. Les églises de l'arrondissement de Confolens (état en 1992). Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1998.

    p. 61, 64
  • Cadet, Alberte. Le culte des eaux. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1954.

    p. 128, 131, 133, 138, 139
  • Cadet, Alberte. Les saints patrons des églises romanes de Charente. Bulletin de la société d'études folkloriques du Centre-Ouest, t. 12, 1978.

    p. 295
  • Dujardin Véronique, Moinot Emilie, Ourry Yann. Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin. Images du patrimoine n° 243, Geste éditions, 2007.

  • Dumont, Jacques. Les communaux de Pleuville (1829-1860). Les Amis du Vieux Confolens, n° 55-56, nov. 1995.

    p. 22-28
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 196
  • Giraud, Joël. Une innovation exemplaire : les cantines scolaires du Confolentais au début du siècle. Les amis du vieux Confolens, n° 51-52, nov. 1994.

    p. 50-53
  • Longuemar, Alphonse Le Touzé de. Mémoire en réponse aux questions 4, 5 et 6 du programme de la section d'histoire et d'archéologie du Congrès scientifique tenu à Bordeaux au mois de septembre 1861. In : Mém. Soc. Antiquaires de l'Ouest, 1ère série, t. 27, 1862.

    p. 78-80, 147-157
  • Marcadé, Jacques. Les presbytères poitevins au début du 18e siècle. Bulletin de la société des Antiquaires de l'Ouest, 4ème s., t. 16, 1981-1982.

    p. 655
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 149
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 190-191
  • Piveteau, Joseph. Inventaire archéologique de la Charente gallo-romaine, Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1958.

    p. 81
  • Vanneaud, F. Le pays des brandes confolentaises à l'Ouest de la Vienne. [D.E.S. Lettres, section géographie, Poitiers, 1967] Norois, t. 15, 1968.

    p. 161
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de Charente Limousine (c) Communauté de communes de Charente Limousine - Debelle Jacqueline