Logo ={0} - Retour à l'accueil

Sainte-Blandine : présentation de la commune

Dossier IA79000760 réalisé en 1999

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Aires d'étudesCelles-sur-Belle
AdresseCommune : Sainte-Blandine
Cadastre : 1818 ; 1953 ; 1967 ; 1985

Sous l'Ancien régime, la paroisse de Sainte-Blandine était située dans l'élection de Saint-Maixent et dépendait en partie de la prévôté de Melle et pour le spirituel de l'archiprêtré d'Exoudun. Le grand chemin dit "rochelais" longeait une partie de la limite sud du village avant d'arriver à Saumon. Deux trésors de pièces d'or françaises et espagnoles du 16e siècle et de la première moitié du 17e siècles, trouvés à proximité du champ appelé "Champ doré", confirment un courant commercial, probablement en relation avec le commerce des mules.

A l'époque de la Réforme, un grand nombre de ses habitants ont opté pour la religion calviniste, et encore de nos jours, une centaine de cimetières privés protestants parsèment le village. Une stèle, érigée sur une parcelle privée, porte l'inscription : DE 1572 A 1789 / PAR SUITE DU MALHEUR DES TEMPS / LES CORPS DES PAUVRES PROTESTANTS / REFUSES AU CIMETIERE COMMUNAL / DE STE BLANDINE / FURENT RECUEILLIS EN CE COIN DE TERRE / PAR LA FAMILLE MORILLON / PASSANTS RESPECTEZ LA MISERE !

Dès la création du département des Deux-Sèvres, Sainte-Blandine a fait partie du canton de Celles-sur-Belle. Au 19e siècle, la communauté protestante (avec celle de Celles et Verrines) faisait partie de la seconde section de l'église consistoriale de Melle et était desservie par un pasteur particulier résidant à Celles. Les habitants protestants de Sainte-Blandine ont participé financièrement à la construction du temple de Celles-sur-Belle. Avant 1916, un petit oratoire (détruit) a été bâti à Tauché.

En plus de ce gros écart il y a le bourg de Sainte-Blandine, où se trouvent l'église et l'ancien cimetière, et Saumon, quelques écarts (Bois-Renoux, Challoue, Fief-Briant, la Forêt, le Magnou, la Pièce), quelques fermes isolées (Belle-Plaine, le Genet), le château du Courteil et la ferme en dépendant. Autrefois, beaucoup de parcelles étaient closes de murs à pierres sèches ; là où ils subsistent, il y a de beaux chemins ruraux. Dans la première partie du 20e siècle, le nord de la commune était traversé par la ligne de chemin de fer de Niort à Ruffec, à l'ouest de la ferme de Chaloue. Un nouveau cimetière communal, situé entre les villages de Sainte-Blandine et de Tauché, a été ouvert en 1968 au lieu-dit le Magnou. A l'exception des carrières dites de Saintonge, le village n'a jamais eu d'autres activités qu'agricoles.

La commune de Sainte-Blandine est confrontée au nord à celles de Mougon et de Thorigné, à l'est à l'ancienne commune de Verrines-sous-Celles (réunie à Celles-sur-Belle), au sud à celles de Saint-Médard et de Brûlain, et à l'ouest à celle de Prahecq. La commune occupe une superficie de 16 km².

Au recensement de 1999, il y avait à Sainte-Blandine 540 habitants, soit une densité de 33 hab. /km². En 1876, la commune comptait 690 habitants ; ils étaient 713 en 1901 ; 665 en 1926 ; 581 en 1946 ; 632 en 1954 ; 585 en 1962 ; 475 en 1982 et 492 en 1990.

Il y a sur la localité 10 écarts. Les plus importants sont Tauché et Saumon. En 1962, il y avait à Tauché 316 habitants et 99 logements et à Saumon, il y avait 56 habitants et 17 logements. En 1975, Tauché comptait 286 habitants et 104 logements et Saumon, 50 habitants et 17 logements. Dans le bourg même de Sainte-Blandine, 116 habitants et 28 logements ont été recensés en 1962 et 71 habitants et 24 logements en 1975. En 1999, il y avait sur la commune 219 logements, dont 195 résidences principales, 13 résidences secondaires et 11 logements vacants.

Le recensement agricole de 2000 a dénombré 30 exploitations agricoles, dont 20 sont des exploitations professionnelles. La superficie agricole utilisée pour les exploitations est de 1992 ha. Il y a 1906 ha de terres labourables et 83 ha de terrain toujours en herbe. En l'an 2000, 136 vaches ont été recensées. A l'ouest du bourg de Sainte-Blandine et de Tauché, il y a très peu de constructions, les rares bâtiments implantés dans cette partie de la commune sont à Belle-Plaine et Fief-Briant.

Annexes

  • Description du village en 1698, 1729

    "La paroisse de Sainte-Blandine contient trois hameaux : Tauché, Sauvemon et le bourg.

    Dont le climat est sec et sans eau presque pendant l'été, n'y ayant que des puits qui tarissent.

    La cure est un prieuré-cure de Saint-Augustin, de huit cens livres, tenue par le sieur Jousselin.

    Tout le revenu consiste en bleds et on y recueille de toute espèce et est le seul trafic de la paroisse, qui est bon lorsque le blé a du débit ; il y a peu de vins, bois et fourages.

    L'abbé de Celle, qui est à présent l'abbé de la Rochefoucault, en est seigneur ; son fief vaut douze cens livres et est réuny au revenu de son bénéfice, élection de Niort.

    Les autres fiefs de la paroisse sont :

    Le fief du Courteil, de mille livres, au sieur de Liestat, écuyer, sieur de la Fitte, qui demeure audit Courteil ;

    Le fief de Tauché, de cent cinquante livres, au sieur Vételier, écuyer, sieur de Tauché, où il demeure ;

    Le fief de la Grande-Métairie de Tauché, de quatre cens livres, à la demoiselle de Bernay, de la ville de Poitiers ;

    Un autre fief audit Tauché, de trois cens livres, aux héritiers du sieur Galardon, conseiller à Poitiers ;

    Le fief de Boisrenou, de deux cens livres, au sieur Chabot, de Celle et autres.

    Huit personnes sont sorties du royaume, et on compte deux cens cinquante nouveaux convertis, desquels il n'y a que vingt qui font leur devoir.

    Il y a deux familles nobles : Pierre de la Fitte, écuyer ; Charles de Vetelier.

    Deux bourgeois : Antoine Chevalier, François Bouchard.

    Un greffier des rolles des tailles : Antoine Chevalier.

    Il y a aussy un garde-étalon, vingt-cinq laboureurs, onze artisans, trente-deux journaliers, cinquante-sept domestiques, soixante-dix-neuf feux, qui ont diminué de quatorze depuis vingt ans, cent hommes, quatre cens soixante âmes.

    L'imposition de la taille est de quatorze cens soixante-dix livres, trois collecteurs et deux sindics.

  • Avant la Révolution, l'abbé de l'abbaye de Celles-sur-Belle était seigneur de la paroisse de Sainte-Blandine. L'abbé, le chapitre et la mense conventuelle touchaient des revenus de différentes métairies :

    L'abbé : la grande métairie noble de Sainte-Blandine et la métairie de Challoue ; le chapitre de l'abbaye : la métairie de la Forêt et une métairie au village de Tauché ; la mense conventuelle de l'abbaye : la métairie des Porteaux au village de Tauché.

    Le prieur-curé de Sainte-Blandine recevait quant à lui, les revenus de la métairie du prieuré, située au bourg de Sainte-Blandine.

  • Métairie de la chapelle St-Jacques :

    14 mai 1782 : min. Caillon.

    Métairie de Belleplaine :

    4 avril 1777 : 3 E 10422.

    Métairie de Bellivier :

    26 août 1665 : 3 E 10182.

    9 avril 1689 : propriété de Marie-Th. Frogier : 3 E 10192.

    Métairie de Bois-Renou :

    9 octobre 1685 : propriété de dles Mestivier : 3 E 8920.

    15 avril 1688-1698 : propriété de Jacques Chabot : 3 E 10287.

    28 avril 1747 : propriété de Abraham Chabot : 3 E 10312.

    Métairie de Challoue :

    novembre 1749 : propriété de l' abbaye de Celles : 3 E 10394.

    5 avril 1754 : propriété de l' abbaye de Celles : 3 E 10319.

    22 mars 1768 : propriété de l' abbaye de Celles : 3 E 10412.

    26 janvier 1780 : propriété de l' abbaye de Celles : min. Nourry.

    27 mars 1790 : propriété de l' abbaye de Celles : min. Minot.

    17 mars 1791 : propriété de l' abbaye de Celles : Q 42.

    Métairie de La Forêt :

    30 mars 1665 : propriété du chapitre de abbaye de Celles : 3 E 10182.

    30 avril 1714 : propriété du chapitre de abbaye de Celles : 3 E 10382.

    3 décembre 1725 : propriété du chapitre de abbaye de Celles : 3 E 10388.

    1 avril 1757 : propriété du chapitre de abbaye de Celles : 3 E 10321.

    3 avril 1778 : propriété du chapitre de abbaye de Celles : 3 E 10423.

    26 octobre 1783 : propriété du chapitre de abbaye de Celles : min. Nourry.

    17 mars 1791 : propriété du chapitre de abbaye de Celles : Q 42.

    Métairie du Genêt :

    30 mars 1690 : propriété de Larchier / Blanchier : 3 E 10192.

    Métairie de la Marillerie :

    30 juin 1723 : propriété du prieuré St-Pierre de Breloux : 3 E 10387.

    Métairie de la Marterie (du Courteil) :

    18 avril 1766 : propriété de Claude Vincent : 3 E 10410.

    Village de Saumon / Sauvemont ? (métairie des Bellivier ?)

    sans nom :

    28 avril 1747 : propriété d' Abraham Chabot : 3 E 10312.

    27 mai 1767 : propriété de Marie Chabot, veuve Nivenne (?) : 3 E 10411.

    sans nom :

    11 mai 1769 : propriété de René Barbarin : 3 E 10396.

    sans nom :

    3 messidor an IX : propriété de Jacques- Claude Jard-Panvilliers : 3 E 9027.

    27 juin 1808 : propriété de Jacques- Claude Jard-Panvilliers : 3 E 10444.

    Métairie de Sauvemont :

    avril 1580 : propriété de François de Castello : E4/13/123.

    21 juin 1616 : propriété de Castello et Chesneau : E4/13/123.

    5 septembre 1663 : propriété de Brilhac x Chesneau : E4/13/123.

    23 mars 1680 : propriété de Catherine-Charlotte de Brilhac : 3 E 10188.

    8 juin 1715 : propriété de Brilhac et Boynet.

    10 avril 1769 (visite).

    Village de Tauché :

    Métairie de la Barbinière : parcelle cadastrale A1 202, 203 (?) :

    28 mars 1688 : propriété de François Rouget échevin de Niort : 3 E 10287.

    25 mars 1732 : 3 E 10297.

    13 avril 1750 : propriété de Charles Bidault : 3 E 10315.

    30 mars 1769 : propriété de Philippe Bouchet : 3 E 10413.

    10 avril 1778 : 3 E 9292.

    Métairie de la Brunetière :

    24 mars 1739 : propriété de la famille Favier : 3 E 10304.

    21 avril 1760 : propriété de Favier / Michelin : 3 E 10322.

    3 avril 1766 : propriété de Favier / Michelin : 3 E 10410.

    26 mars 1771 : propriété de Favier / Michelin : 3 E 10415.

    24 prairial an V : propriété de Bastard : 3 E 10332.

    La Grande métairie :

    bail 1616 : propriété de Castello et Chesneau : E4/13/214.

    hommage 1620 : propriété de Chesneau et Barbezières : E4/13/214.

    dénombrement 1651 : propriété de Barbezières et Brilhac : E4/13/214.

    29 janvier 1667 : propriété de Margueritte de Constant (?) : 3 E 8919.

    9 avril 1686 : propriété de Brillacq : 3 E 10190.

    1698 : propriété de Bernay.

    hommage 1716 : propriété de Brilhac de Bernay : E4/13/214.

    28 mai 1721 : propriété de Ch. Gourjault : 3 E 10386.

    3 avril 1739 : propriété de Ch. Gourjault : 3 E 10392.

    hommage 1745 : propriété de Ch. Gourjault : E4/13/214.

    Métairie des Portaux :

    19 mars 1768 : propriété de la mense conventuelle de l'abbaye de Celles : 3 E 10412

    min. Nourry.

    1786 (?) : propriété de la mense conventuelle de l'abbaye de Celles : 3 E 10412

    min. Nourry.

    17 juin 1791 : propriété de la veuve Baugier : Q 42.

    sans nom :

    28 mai 1737 : propriété du chapitre abbaye Celles : 3 E 10302.

    30 avril 1747 : propriété du chapitre abbaye Celles : 3 E 10312.

    sans nom :

    30 juin 1783 : propriété de Senné, veuve de René-Louis Nourry : 3 E 9021.

  • En 1891, en défrichant une partie d'un petit bois taillis (plan cadastral 1819 D 1010) tenant au Champ Doré qui dépendait de l'ancien prieuré de Sainte-Blandine, on a mis à jour un petit vase contenant un trésor de 77 monnaies d'or, composé en majorité de pièces françaises et espagnoles. Les monnaies françaises avaient été émises sous les rois Louis XII, François Ier Charles IX, Louis XIII et Louis XIV, c'est-à-dire entre 1500 et 1653, date la plus récente relevée sur une des pièces ; les monnaies étrangères avaient été émises sous Philippe II d'Espagne (1556-1598), Conrad, duc de Gênes (1596), et Ranuce, duc de Parme et de Plaisance (1599). Le nombre des pièces espagnoles, 27 au total, pourrait indiquer un courant commercial actif entre l'Espagne et la région dans la seconde moitié du 16e siècle, sans doute en relation avec le commerce des mules. Un autre trésor avait été découvert cette même année au même lieu.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Deux-Sèvres. Sans côte. 16ème-17ème siecles : minutes notariales dépouillées par le docteur Merle (XVIe-XVIIe siècles).

  • A.D. Deux-Sèvres. C 41 (liasse). 1687-1688 : 84 feux.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E Moyne. 23 octobre 1714 : procès-verbal de visite de cette métairie. (Ferme dite métairie de la cure).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 1455. 9 octobre 1770 : procès-verbal de visite de cette borderie à la requête de Marie Gibouin, veuve Rossard. (Ferme dite borderie à l'Ouche).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 2171, acte 155, minute Quincarlet, notaire royal à Mougon. 1588 : marché de travaux de maçonnerie pour des réparations à son hôtel noble de Tauché entre Marie Mestayer, demeurant en l'hôtel noble de Jussay, paroisse d'Aigonnay, et Jehan Gandou, maçon à Vaumoreau, paroisse d'Aigonnay. (Tauché : logis).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 8919. 29 janvier 1667 : décret d'adjudication de la grande métairie de Tauché (Sainte-Blandine) à dame Marguerite de Constans pour 15.000 livres, fait par devant les officiers de Saint-Maixent, signé Prousteau, greffier. (Tauché : ferme dite grande métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 8920. 9 octobre 1685 : procès-verbal de visite à la requête de Jacques Douzil, sieur de Valandière, et Samuel Marteau, sieur de Bois-Renard, comme maris des demoiselles Mestivier ; visite faite par Daniel Barbaud, maître charpentier, et Jean Billaud, maître maçon, demeurant à Melle, experts nommés. (Bois-Renoux : ferme dite métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 8957, minute 89. 1er novembre 1752 : quittance, Jean Rabotteau, charpentier à Celles, à Jacques Blanchier, laboureur, et autres, de 92 livres pour réparations faites. (Tauché : ferme dite borderie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 9021. 30 juin 1783 : procès-verbal de visite à la requête de dame Anne Senné, veuve de feu René Louis Nourry, notaire royal demeurant à Celles. (Tauché : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 9027. 22 juin 1801 (3 messidor an IX) : procès-verbal de visite à la requête de Jacques Claude Jard-Panvillier. (Saumon : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10182, folio 37 (n'est plus communicable). 30 mars 1665 : procès-verbaux de visites de cette métairie dépendant du chapitre de l'abbaye royale de Celles. (La Forêt : ferme dite métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10182, folio 76 (n'est plus communicable). 6 juin 1665 : procès-verbal de visite à la requête de Jean Humeau. (Bois-Renoux : ferme dite métairie de la Chaume).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10182, folio 112 (n'est plus communicable : rongé). 26 août 1665 : procès-verbal de visite. (Ferme dite métairie des Bellivier).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10188, folio 47. 23 mars 1680 : procès-verbal de visite de cette métairie appartenant à demoiselle Catherine Charlotte de Brillacq. (Ferme dite métairie de Sauvemont).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10190. 9 avril 1686 : procès-verbal de visite de cette métairie appartenant à Catherine Charlotte de Nougeré de Brillacq, dame de Jussay. (Tauché : ferme dite grande métairie ou métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10192. 9 avril 1689 : procès-verbal de visite à la requête d'Alexandre Jousselin, prêtre prieur curé de Sainte-Blandine, ayant charge de dame Marie Thérèse Frogier, veuve du seigneur de la Chevallerie, par Pierre Brisson, charpentier, demeurant à Tauché, paroisse de Sainte-Blandine. (Ferme dite métairie des Bellivier). 30 mars 1690 : procès-verbal de visite à la requête de Louise Blanchier, épouse Houmeau, auparavant femme de Henri Larchier, mère tutrice des enfants dudit feu. (Le Genêt : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10288. 15 avril 1688 : procès-verbal de visite de cette métairie appartenant à Jacques Chabot, sieur de Moulin Neuf, demeurant à Celles. (Bois-Renoux : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10290. 30 mars 1712 : procès-verbal de visite de cette métairie dépendant de l'abbaye de Celles. (Ferme dite métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10291. 4 mai 1713 : procès-verbal de visite de cette métairie appartenant à messire de Pontlevoy, sieur de la Chevallerie. Ferme dite métairie de Sauvemont).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10294. 5 octobre 1723 : procès-verbal de visite de cette borderie appartenant à René Chaigneau. (Tauché : ferme dite borderie). 21 avril 1727 : procès-verbal de visite à la requête de Mathurin Cotron, prieur de Sainte-Blandine. (Ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10302. 28 mai 1737 : procès-verbaux de visites de cette métairie dépendant du chapitre de l'abbaye de Celles. (Tauché : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10304. 24 mars 1739 : procès-verbal de visite à la requête de Charles Michelin, marchand, faisant pour Catherine Sarget, sa mère, et Marie-Anne Favier, faisant tant pour elle que pour Jean Favier son frère. (Tauché : ferme dite métairie de la Brunetière).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10312 (n'est plus communicable). 28 avril 1747 : procès-verbal de visite de cette métairie appartenant à Abraham Chabot, sieur de Bois-Renoux, demeurant au bourg de Celles. (Bois-Renoux/Saumon : ferme dite métairie à Saumon). 30 avril 1747 : procès-verbaux de visites de cette métairie dépendant du chapitre de l'abbaye de Celles. (Tauché : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10319. 5 avril 1754 : procès-verbal de visite de cette métairie dépendant de l'abbaye royale de Celles. (Chaloue : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10321. 1er avril 1757 : procès-verbaux de visites de cette métairie dépendant du chapitre de l'abbaye royale de Celles. (La Forêt : ferme dite métairie noble). 23 mars 1759 : procès-verbal de visite de cette métairie dépendant de l'abbaye de Celles. (Ferme dite métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10322. 21 avril 1760 : procès-verbal de visite de cette métairie appartenant à Jean Favier, huissier royal d'Azay, et à Marie-Anne Favier, sa soeur, et à Charles et François Michelin, frères. (Tauché : ferme dite métairie de la Brunetière).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10332. 12 juin 1797 (24 prairial an V) : procès-verbal de visite à la requête d'Henri Bastard et de la citoynne veuve Monnet. (Tauché : ferme dite métairie de la Brunetière).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10382, folio 92. 30 avril 1714 : procès-verbaux de visites de cette métairie dépendant du chapitre de l'abbaye royale de Celles. (La Forêt : ferme dite métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10386, folio 60. 28 mai 1721 : procès-verbal de visite de cette métairie appartenant à messire Charles Gourjault, chevalier, seigneur de Cerné (Cernay), demeurant en son logis noble de Conzay, paroisse de Thorigné. (Tauché : ferme dite grande métairie, pigeonnier).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10386, folio 131. 20 novembre 1721 : procès-verbal de visite du moulin d'Ecrebis à Aigonnay à la requête du fondé de pouvoir de dame Marie Renée de Brillacq de Nouzière, veuve de messire François Boisnet, chevalier, seigneur de Tauché. (Tauché).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10387, folio 115. 30 juin 1723 : procès-verbal de visite de cette métairie dépendant du prieuré Saint-Pierre de Breloux (La Crèche). (Ferme dite métairie de la Marillerie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10388, folio 140. 3 décembre 1725 : procès-verbaux de visites de cette métairie dépendant du chapitre de l'abbaye royale de Celles. (La Forêt : ferme dite métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10392, folio 48. 3 avril 1736 : procès-verbal de visite à la requête de Charles Gourjault, chevalier, seigneur de la Berlière, Villefas, Conzay, Tauché et autres places, demeurant en son logis de Conzay (Thorigné), faisant pour dame Gabrielle Suirot, veuve de messire Charles Gourjault, sa mère. (Tauché : ferme dite grande métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10394, folio 43. 6-8 novembre 1749 : procès-verbal de vérification des réparations faites à l'abbaye de Celles et à ses dépendances (dont la ferme de Chaloue) par Marie Girault, veuve de feu André Guillon, charpentier ; vérifications faites par André Giret, maître tailleur de pierre, et François Provosteau, maître charpentier à Celles, experts nommés. (Chaloue : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10396, folio 14. 11 mai 1769 : procès-verbal de visite à la requête de René Barbarin, fermier du logis du Courteil, et de Françoise Guitton, veuve de Jacques Richard. (Saumon : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10410. 3 avril 1766 : procès-verbal de visite à la requête du sieur Favier et de Jean Michelin. (Tauché : ferme dite métairie de la Brunetière). 18 avril 1766 : procès-verbal de visite à la requête de Claude Vincent, négociant, demeurant à Sainte-Néomaye. (Ferme dite métairie de la Marterie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10411. 27 mai 1767 : procès-verbal de visite à la requête de dame Marie Chabot, veuve d'Etienne de Nivenne des Châtelliers, demeurant à Salles, agissant au nom de dame (blanc) Lembert, veuve d'Alexandre Bonneau de La Touche. (Ferme dite petite métairie de Sauvemont).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10412. 19 mars 1768 : procès-verbal de visite à la requête de messire Durant François Xavier Bellin, prêtre prieur de l'abbaye de Celles. (Tauché : ferme dite métairie des Portaux). 22 mars 1768 : procès-verbal de visite de cette métairie dépendant de l'abbaye royale de Celles. (Chaloue : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10413. 10 avril 1769 : procès-verbal de visite à la requête du fondé de pouvoir de Marie Catherine Charlotte Boisnet de La Touche, "seigneure des terres, hautes justices de Sauvemont, Tauché et Jussay". (Ferme dite métairie de Sauvemont).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10415. 26 mars 1771 : procès-verbal de visite à la requête de Jean Favier, huissier royal à Azay, et dame Jeanne Guyonnet, faisant pour François Michelin son mari, demeurant à Mauzé. (Tauché : ferme dite métairie de la Brunetière).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10422. 4 avril 1777 : procès-verbal de visite à la requête de Claude Jean Baptiste Monnet de Lorbeau, fermier général du duché de la Meilleraye et du prieuré de Mougon. (Belle-Plaine : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10423. 3 avril 1778 : procès-verbaux de visites de cette métairie dépendant du chapitre de l'abbaye royale de Celles. (La Forêt : ferme dite métairie noble).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10424. 7 avril 1780 : procès-verbal de visite à la requête de messire Claude François Vagniat, prieur curé de Sainte-Blandine, y demeurant. (Ferme dite métairie de la cure).

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10444. 27 juin 1808 : procès-verbal de visite à la requête de Jacques Claude Jard-Panvillier, sous-préfet de l'arrondissement de Melle. (Ferme dite métairie de Sauvemont).

  • A.D. Deux-Sèvres. Q 37. 21 décembre 1790 : procès-verbal d'estimation de biens dépendant de la chapelle de Saint-Jacques situés dans la paroisse de Sainte-Blandine : "nous nous sommes transportés chez Jacques Paquier demeurant à Tauché où... nous avons commencé par prendre communication du bail de ladite ferme, passé au profit du sieur Claude Vincent par acte devant Caillon, notaire à Saint-Maixent, le 14 mai 1782". (Tauché : ferme). 23 décembre 1790 : procès-verbal de ventilation des biens dépendant de la mense conventuelle de Celles. "Nous nous sommes transportés (1°) à la métairie des Porteaux sise au village de Tauché paroisse de Sainte-Blandine... le nommé Morillon métayer nous a dit que son bail lui a été consenti par monsieur le prieur de Celle pour six années dont la dernière expiera à la Notre-Dame de mars 1792... (acte) passé devant Nourry, notaire royal (en 1786 ?). (Tauché : ferme dite métairie des Portaux). 23 décembre 1790 : procès-verbal de ventilation des biens dépendant de la mense conventuelle de Celles. "Nous nous sommes transportés (2°) à la métairie de la Forest... (et avons) examen fait du bail passé au profit de Jean Du Bois, Marie Fouchier sa femme, Jean et François Du Bois leurs fils, demeurant tous en laditte metairie... (et de l'acte passé) devant Nourry, notaire royal, le 26 octobre 1783 pour six années à collonage partiaire à moitié de tout de fruits...". (La Forêt : ferme dite métairie). 24 décembre 1790 : procès-verbal d'estimation et de ventilation des biens dépendant de la ci-devant abbaye de Celles. "Nous nous sommes transportés d'abord à la grande métairie... nous avons commencé par prendre communication du bail... passé au proffit de Jean Goffriaud et autres par acte devant Nourry, notaire royal, le 30 avril 1789". (Ferme dite la grande métairie). 24 décembre 1790 : procès-verbal d'estimation et de ventilation des biens dépendant de la ci-devant abbaye de Celles... "de là nous nous sommes transportés à la métairie de Chaloue size en laditte paroisse, où étant avons pris communication du bail à ferme passé au profit de François Vinatier et autres devant Nourry, notaire royal, le 26 janvier 1780 (et du) dernier bail reçu par Minot, notaire royal, le 27 mars 1790". (Chaloue : ferme dite métairie).

  • A.D. Deux-Sèvres. Q 42. 17 mars 1791 : procès-verbal d'adjudication définitive de la grande métairie de Sainte-Blandine située même paroisse, dépendant de la ci-devant abbaye de Celles "dont M. Taillerant Perigord est titullaire". Adjudicataire le sieur Martin, négociant à Niort, pour 86.000 livres plus 10.320 livres de frais. (Ferme dite la grande métairie). 17 mars 1791 : procès-verbal d'adjudication définitive de la métairie de Chaloue sur la paroisse de Sainte-Blandine, dépendant de la ci-devant abbaye de Celles, dont M. Talleyrand-Périgord était titulaire. Adjudicataire Jean-Baptiste Lauvergnat, pour 47.407 livres 16 sous plus 5.088 livres 18 sous 9 deniers de frais. (Chaloue : ferme dite métairie). 17 mars 1791 : procès-verbal d'adjudication définitive de la métairie de la Forêt avec le bois futaie en dépendant, située en la paroisse de Sainte-Blandine, dépendant de la communauté des religieux de Celles, adjudicataire Jean-Baptiste Lauvergnat, pour 24.000 livres plus 2.880 livres de frais. (La Forêt : ferme dite métairie). 27 avril 1791 : procès-verbal d'adjudication définitive de la métairie de Sainte-Blandine dépendant de la cure dudit lieu... adjudicataire dame Bouron veuve Baugier de Niort, 31.200 livres plus 3.744 livres de frais. (Ferme dite métairie de la cure). 17 juin 1791 : procès-verbal d'adjudication définitive de la métairie des Porteaux et dépendances située en Tauché, paroisse de Sainte-Blandine, adjudicataire dame Bouron veuve Baugier demeurant à Niort pour 21.400 livres plus 2.568 livres de frais. (Tauché : ferme dite métairie des Portaux).

  • A.D. Deux-Sèvres. Q 67. 13 juillet 1796 (25 messidor an IV) : procès-verbal de vente de domaines nationaux : "la maison ci-devant curiale de Sainte-Blandine... et toutes ses depandances..." adjudicataire mme Bouron veuve Baugier propriétaire demeurant à Niort pour 3.600 francs.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 Q 15-6. 28 février 1726 (9 ventôse an IV) : bail à ferme signalé ; minute Dury, absente de la liasse. (Presbytère).

  • A.D. Vienne. E4 13 123. 13 août 1786 : partage de la succession de feu Claude Philippe Marie Boisnet, chevalier, seigneur de Bernay (très importante minute qui contient l'histoire de chaque bien propre ou acquis depuis plus d'un siècle ; min. François Cuisinier). Reprise de l'antériorité. (Au revers du document repris, généalogie : 1580, François de Castello, d'où Benjamine de Castello, épouse René de Chesneau (d'après bail du 21 juin 1616, notaire Texier à Saint-Maixent), d'où Charles de Chesneau époux Charlotte de Barbezières, d'où Marie de Chesneau épouse Claude de Brillac (d'après dénombrement 1663, tiré de Etat du Poitou sous Louis XIV... Charles Colbert de Croissy... Jacques-Honoré Barentin... Maupeou d'Ableiges... ; (publié par Charles Dugast-Matifeux). - Poitiers (162, Grand-Rue, 86000) : le Bouquiniste, 1976 ?), d'où Catherine Charlotte de Brillacq, puis (soeur, fille ?) Marie Renée de Brillacq épouse François Boisnet). (Seigneuries de Sauvemont et de Tauché).

  • A.D. Vienne. G 426. 1728 : déclaration de Mathieu Cotheron, prêtre, prieur curé de Sainte-Blandine : "n'aiant ny maison ny presbytère pour le loger ; le curé ayant été obligé d'arrenter une maison dans ledit bourg de Sainte-Blandine qui n'est composé que de deux metayries et cinq borderies ; lequel arrentement est de (80) livres de maitre Antoine Jousselin de l'Arenterie, coutelier à Niort, passé au dit Niort, en date du (10 décembre 1714), reçu par Baudin et Laffiton. (Presbytère).

  • A.N. Paris. 3 II 4, 11. Commune possédant un dossier aux Archives nationales. Administration communale, S. d.

  • A.N. Paris. F 19 10689. 3 octobre 1856 : tableau statistique de l'église consistoriale réformée de Melle par communes dans le département des Deux-Sèvres, relatif : 1° aux écoles communales de garçons. 2° aux écoles communales de filles. 3° aux maisons d'écoles appartenant aux communes. 4° aux places de pasteurs à créer. 5° aux presbytères. 6° aux édifices consacrés aux cultes.

Documents figurés
  • Fragment de plate tombe servant de dallage, XVIIe siècle. Corpus des dessins d'Arthur Bouneault. Dalle funéraire. Médiathèque de Niort. (Maison).

Bibliographie
  • Dauthuile, P. L´école primaire dans les Deux-Sèvres depuis ses origines jusqu'à nos jours. Niort, 1904.

    p. 145-146
  • Dupin, Baron. Mémoire sur la statistique du département des Deux-Sèvres. Niort : Impr. P. Plisson, 1800-1801 (an IX). (Minéraux et haras de baudets).

    p. 75, 106
  • Favraud, A. Celles, Chef-Boutonne et Sauzé-Vaussais. Paysages et monuments du Poitou photographiés par Jules Robuchon. Paris, 1894.

    p. 4
  • Folin, L. de. Géographie élémentaire du département des Deux-Sèvres, Melle, 1838.

    p. 147
  • Hiernard, J. et Simon-Hiernard, D. Les Deux-Sèvres, Carte archéologique de la Gaule. Paris, 1997.

    p. 297-298
  • Poignat, Maurice. Histoire des communes des Deux-Sèvres (volume 2). Le pays mellois. Niort : Ed. du Terroir, 1982.

    p. 138-144
  • Amiot, Jean-Michel. Bilan provisoire des prospections souterraines dans les Deux-Sèvres. Bull. soc. hist. sc. Deux-Sèvres, 1973, 2e s., t. 6, n°4. (Souterrain).

    p. 124
  • Largeault, abbé Alfred. Communication à la séance du 7 octobre 1885. Bulletin de la société de Statistiques du département des Deux-Sèvres, t. 6, 1885-1887. (Inscription).

    p. 226-227
  • Migaud, Jean-François. Le Poitevin au péril de la théologie. La traduction de la bulle "Ineffabilis Deus" de Pie IX en patois mello-niortais, par l´abbé Pierre Bouin, curé de Sainte-Blandine en 1867. Rev. Soc. Etudes folkloriques du Centre-Ouest, Aguiane, t. 26, nov.-déc. 1994.

    p. 11-29
  • Péret, Jacques. Bourgeoisie rurale et seigneurs au XVIIIe siècle : les fermiers généraux du duché de la Meilleraye. Bull. soc. Antiquaires de l'Ouest, 4e s., t. 12, 1973-1974.

    p. 375
  • Proust, Henri. Inventaire du fonds Briquet. Bull. soc. stat. départ. des Deux-Sèvres, 1885-1887, t. 6.

    p. 754
  • Richard, Alfred. Mémoire statistique sur l'élection de Saint-Maixent. Mém. soc. Stat. des Deux-Sèvres, 2e s., t. 13, 1873-1874.

    p. 82-83
  • Very, A. Le trésor de Sainte-Blandine, Rev. Poitevine saintongeaise, n° 89, 1891.

    p. 158-160
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Liège Aurélie - Pon Charlotte