Logo ={0} - Retour à l'accueil

Sainte-Marie-de-Ré : présentation de la commune

Dossier IA17050493 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesÎle de Ré

Sainte-Marie est mentionnée pour la première fois au 12e siècle pour désigner une église paroissiale. Il est probable que l'abbaye des Châtelliers, qui possédait un grand nombre de fiefs dans cette paroisse (enclos des Noues, fiefs de Faugeroux, du Deffend, des Plantes-du-Grand-Pré, etc.) a contribué au peuplement et à la mise en valeur des terres , essentiellement plantées en vigne.

Sous l'Ancien Régime, l'agglomération était composée de cinq quartiers ou "dizaines" (de la Bourdinière, du Bourg, du Bourg-Chapon, de Guignefolle et de La Ménardière) et des villages des Noues et Rivedoux. L'économie reposait essentiellement sur la production d'eau-de-vie.

Sainte-Marie-de-Ré est érigée en commune en 1790, et prend le nom de L'Union sous la Convention.

La commune connait au 19e siècle une extension de la superficie cultivée en vigne, suivie d'une diminution importante du vignoble après la crise du phylloxéra et d'une diminution de la population. Dans le premier quart du 20e siècle, une minoterie à cylindre a remplacé les moulins à vent.

Sainte-Marie-de-Ré a une superficie de 9,88 km2. Son territoire, qui jouxte celui du Bois-Plage-en-Ré à l'ouest, de La Flotte au nord et de Rivedoux-Plage à l'est, occupe la partie sud-est de l'île. Il présente une forme allongée, d'environ 6 km de long et 2,8 km de large. Son littoral qui fait face au pertuis d'Antioche, est constitué d'un banc rocheux large de 0,5 à 1 km. Il est relativement sinueux et composé d'une succession d'anses peu profondes : anse à Jumeau, anse du Grand-Port, plage de la Basse-Benaie et anse Notre-Dame.

La commune du Bois-Plage est couverte de quelques bosquets de résineux au nord-ouest et de pins sur une large superficie à l'est de la zone urbaine. Au 19e siècle, l'économie reposait essentiellement sur l'exploitation de la vigne.

La population est répartie entre le bourg et l'écart de La Noue, situé à l'ouest de la commune. Les logements sont équitablement répartis entre résidences principales (46,3 %) et résidences secondaires (49,7 %).

(c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré ; (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Aoustin Agathe
Agathe Aoustin

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.