Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tissage et filature de jute et chanvre, le Comptoir Linier, puis La Rochelaise de confection

Dossier IA17000260 réalisé en 1996

Fiche

Précision dénomination tissage de jute
Appellations le Comptoir Linier, puis Société de confection industrielle de l'Atlantique, puis La Rochelaise de confection
Destinations magasin de commerce
Parties constituantes non étudiées cheminée d'usine, cité ouvrière
Dénominations tissage, filature
Aire d'étude et canton Charente-Maritime - Rochelle (La)
Adresse Commune : La Rochelle
Lieu-dit : la Pallice
Adresse : 10 boulevard Emile-Delmas
Cadastre : 1995 BI 814, 815

Cette usine de tissage et filature de jute et de chanvre a été édifiée en 1901 pour Bertrand, Migeon et Cie, sous le nom de Comptoir Linier. Jules Bertrand, propriétaire d'une usine d'engrais et d'une usine de colle et gélatine, s'associait à Théophile Migeon pour l'exploitation de cette fabrique de bâches, toiles à voile, cordage, sacherie. Lors de sa construction, l'usine comprenait une corderie, un atelier de peignage, un bureau, un magasin à ficelles, un hangar à jute et chanvre, un château d'eau. Une cité ouvrière, la Cité Migeon, constituée de 42 maisons, fut bâtie au même moment. L'entreprise qui dépendait d'un grand groupe du nord de la France mit en pratique les traditions sociales des industries textiles et minières et adjoignit une crèche à la filature. Les balles de jute arrivaient par bateau à la Pallice. En 1928, la production annuelle était de près de 3 000 t, se composant de fils, ficelles, toile de jute et sacs.

L'entreprise fut partiellement reconstruite vers 1946 après les dommages subis pendant la guerre. Elle fut rachetée en 1961 par la société de Confection industrielle de l'Atlantique, filiale de la maison rouennaise Queval, spécialisée dans la confection de chemises.

Lors de sa fermeture en 1988, en raison de la concurrence de la confection asiatique, une nouvelle société, la Rochelaise de Confection, lui succéda avec un personnel réduit. Cette tentative de reprise fut un échec et les bâtiments furent bientôt démolis, à l'exception de la cheminée d'usine, pour la construction d'un magasin de commerce.

En 1904 : 80 hommes, 90 femmes et 30 enfants. En 1917, 195 ouvrières et 30 ouvriers dont le salaire varie de 2, 50 F à 5 F par jour ; en décembre, les femmes font grève et obtiennent une augmentation de 0, 75 F par jour. En 1928 : 400 ouvriers. Dans les années 1970 : 350 personnes, en majorité des femmes. Vers 1990, de 40 à 60 personnes.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1901, daté par source, daté par travaux historiques

Cheminée circulaire en brique d'environ 40 m de haut. Maisons d'ouvriers en moellon enduit, en rez-de-chaussée, couvertes de tuile mécanique.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Énergies énergie thermique produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté, vestiges
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime, 7 M 9/54.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 7 M 9/54
  • A. M. La Rochelle, 90 W 29. 1946-1947 : reconstruction de l'usine " Comptoir Linier " à la Pallice.

    Archives municipales, La Rochelle : 90 W 29
Documents figurés
  • " Plan de la filature Bertrand, Migeon et Cie. Plan masse, 1899 ". 59 x 50. Calque, lavis, encre noire. [Conservé aux A. D. Charente-Maritime].

Bibliographie
  • Poitevin, Benoît. Mémoires des techniques, mémoire des quartiers de La Rochelle : Laleu, La Pallice, Mireuil. La Rochelle : éd. Astrobale, 1995.

    p. 17-19
  • Pinard, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Étude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S. F. I. L., 1972.

    p. 238, 459
  • Pousson, A. ; Vert, L. La Rochelle, ses industries, ses ports. La Rochelle : Imprimerie de l'ouest. 1928.

    p. 30, 50
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pouvreau Pascale