Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine d'engrais de la Compagnie du Phospho-Guano

Dossier IA17000235 réalisé en 1996
Appellations usine de la Compagnie du Phospho-Guano
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal, conciergerie
Dénominations usine d'engrais
Aire d'étude et canton Charente-Maritime - Rochelle (La)
Adresse Commune : La Rochelle
Lieu-dit : la Pallice
Adresse : 336 avenue Denfert-Rochereau
Cadastre : 1995 BH 106, 114

Cette usine d'engrais est édifiée entre 1897 et 1901 pour la Compagnie du Phospho-Guano, dont le siège est à Paris, et qui possède en outre une usine à Honfleur (Calvados), ainsi qu' un magasin-dépôt à Surgères (Charente-Maritime). Les bâtiments sont édifiés par l'ingénieur parisien, Auguste Stinville, également le maître d'oeuvre de l'usine d'Honfleur et d'une usine à Barreiro (Portugal) appartenant à la CUF.

L'établissement de La Rochelle produit des superphosphates et de l'acide sulfurique, vendus dans la région, mais également exportés à partir du port de la Pallice. L'entreprise importe aussi du guano du Pérou. Entre 1898 et 1907, elle est dirigée par Jules Yollant, beau-frère d'Auguste Stinville.

Durant le 1er quart du 20e siècle, l'usine s'étend du côté est. En 1928, la production annuelle est d'environ 100000 tonnes. L'usine possède un atelier de construction mécanique et une fonderie de fonte et de bronze installée en 1933.

En 1966, le site est racheté par la Société Pierrefitte, qui se regroupe en 1969 avec la Société des Produits chimiques d'Auby, possédant déjà une usine à la Pallice. L'usine cesse de fonctionner dans les années 1980, et la majeure partie des bâtiments sont démolis vers 1993 ; actuellement subsistent un atelier de mécanique et chaudronnerie datant des années 1920, le logement patronal de 1898 et deux maisons de concierge. En 1901 : 250 ouvriers, en 1928 : 350 à 400 ouvriers.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Stinville Auguste, ingénieur,

Site industriel desservi par un embranchement ferroviaire.

L'atelier de mécanique et la chaudronnerie sont en béton armé et parpaing de béton. Le rez-de-chaussée est constitué de cinq vaisseaux couverts de voûtes en berceau segmentaire en béton armé, dont l'extrados forme couverture pour trois d'entre eux ; les vaisseaux latéraux, plus bas, sont coiffés de lanterneaux. Le logement patronal est en moellon de calcaire enduit, à un étage carré et à élévation ordonnancée, et couvert d'un toit à longs pans à croupes en ardoise. De part et d'autre du portail d'entrée s'élèvent deux maisons de concierge en moellon de calcaire enduit, à un étage carré, couvertes d'un toit à longs pans en tuile mécanique.

Murs béton béton armé
béton parpaing de béton
calcaire moellon enduit
Toit béton en couverture, ardoise, tuile mécanique
Étages 5 vaisseaux, 1 étage carré
Couvrements voûte en berceau segmentaire
en béton armé
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures extrados de voûte toit à longs pans croupe
lanterneau
pignon découvert
Énergies énergie électrique achetée
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables atelier de fabrication, machine énergétique, machine de production

Annexes

  • Extrait de STEVEZ (M.). L'industrie chimique et parachimique en Charente-Maritime, in : Provinces informations ; revue mensuelle de la France vivante, août-septembre-octobre 1959, p. 67.

    "Face au môle d'escale, l'usine Phopho-Guano dresse ses importants bâtiments implantés à la Pallice depuis 1897 et répartis sur une superficie de 22 ha.

    Cette usine reçoit par bateaux ses matières premières : phosphates d'Algérie, de Tunisie, du Maroc, et pyrites de fer d'Espagne et du Portugal ; elle est parfaitement placée pour cela auprès du Port de la Pallice, à l'activité duquel elle contribue pour une large part.

    Du fait de la guerre, l'aspect de cette usine s'est trouvé fortement modifié, ses trois unités de chambres de plomb ont disparu, détruites par l'occupant. Elles ont été remplacées par une installation d'un type nouveau, plus ramassé, et par un atelier de contact produisant de l'acide concentré.

    Son activité est principalement tournée vers l'agriculture, à laquelle elle peut fournir, pour ainsi dire, tout ce qui est nécessaire comme engrais, ou comme fongicides. Ses principales fabrications, partant de l'acide sulfurique, sont : le superphosphate de chaux, les engrais composés tels que : l'ornithos, le rhizome, le guanophos, etc."

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime, P cadastre La Rochelle, 1882.

  • A. D. Charente-Maritime, 3 P 742. 1889-1903 : bulletin de recensement des constructions nouvelles : la Rochelle.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 742
  • A. D. Charente-Maritime, 5 S 382. 1902-1922 : travaux publics et transports : embranchements du port de la Pallice.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 5 S 382
  • A. M. La Rochelle. 1897-1899 : registre des délibérations du conseil municipal.

    Archives municipales, La Rochelle
  • A. M. La Rochelle, 16 W 12. 1915-1939 : établissements classés.

    Archives municipales, La Rochelle : 16 W 12
Documents figurés
  • " Plan général novembre 1929 (mis à jour en 1932) ". A. M. La Rochelle, 16 W 12.

    Archives municipales, La Rochelle : 6 W 12
  • " Plan et coupe de l'atelier de fonte et de bronze, et de l'atelier de fusion de cuivre, en 1932 ". A. M. La Rochelle, 16 W 12.

    Archives municipales, La Rochelle : 16 W 12
  • " Vue générale de l'usine ". Illustration économique et financière, n° spécial : La Charente-Inférieure. Paris, 1926.

    p. 37
  • " Cartes postales des années 1930 ". A. M. La Rochelle, 5 Fi 4270, 4287, 4269.

  • " Vues prises vers 1925 ". Illustration économique et financière, n° spécial : La Charente-Inférieure. Paris, 1926.

    p. 37
Bibliographie
  • " Cie du Phospho-guano ". Illustration économique et financière, n° spécial : La Charente-Inférieure. Paris, 1926.

  • Denis, Sylvie ; Beziaud, Nicole. La Rochelle-Pallice, " L'escale atlantique " : Mémoire du quartier de la Pallice. La Rochelle : Archives Municipales, 1989.

    p. 69, 72, 83
  • Pinard, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Étude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S. F. I. L., 1972.

    p. 459
  • Pousson, A. ; Vert, L. La Rochelle, ses industries, ses ports. La Rochelle : Imprimerie de l'ouest. 1928.

    p. 109
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pouvreau Pascale